L'enceinte intelligente signée Apple, avec Siri — HomePod

Et côté produit, il n'a pas déçu les attentes de ses fans en dévoilant de nouveaux Mac portables ou non, un iPad Pro revisité et surtout, HomePod, son assistant intelligent présenté comme un accessoire musical pour marquer sa différence avec ceux d'Amazon et de Google, mais qui grâce à Siri, peut faire bien plus.

Mais si la station servira à écouter de la musique, ce n'est pas son unique usage.

Cette annonce était la plus attendue de cette conférence mais Apple en a profité pour annoncer d'autres nouveautés, notamment une version améliorée du système d'exploitation Sierra, baptisé High Sierra, qui permet notamment de bloquer la lecture automatique des vidéos sur les sites internet ou d'éviter d'être poursuivi par des publicités quand on navigue de site en site. Pas moins de 7 tweeters, et un gros subwoofer se logent dans la bête. Car pour Apple, si l'expérience de la musique en mobilité est plus que satisfaisante, l'écoute de la musique à domicile reste décevante. Si deux HomePod sont dans la même pièce, ils fonctionnent de façon complémentaire, prenant en compte la présence de l'autre. Signe de détente entre les deux géants, Amazon recommencera à vendre sur sa plateforme de commerce électronique l'Apple TV. Il sera possible de commander les objets connectés de sa maison, d'ouvrir ou de fermer ses volets, d'allumer ou d'éteindre la lumière ou encore d'envoyer des SMS, grâce à la voix. Des mesures de protection de la vie privée que ni Amazon, ni Google n'ont mis en place. D'après le géant américain, le haut-parleur connecté serait l'équivalent de l'iPod pour la musique intérieure. Bien évidemment, toutes les fonctions standard d'un Google Home sont présentes, des recherches d'information à la domotique via les appareils HomeKit. Elle utilise pour cela une puce A8, qui équipait à l'origine l'iPhone 6. Il semblerait d'ailleurs que des services tiers comme Spotify ou Google Play Music seront pris en charge par AirPlay 2. Elle pourra aussi traduire du texte (de l'anglais vers le chinois, le français, l'allemand, l'talien et l'espagnol) et interagira désormais avec des applications tierces. Dans tous les cas, l'entreprise devra miser sur son grand bassin d'utilisateurs et sur la force de son écosystème si elle veut déloger les joueurs existants.

HomePod sera disponible à partir de décembre 2017 aux Etats-Unis, au Royaume-Uni et en Australie.

"Il y a beaucoup de sceptiques" quant aux performances de Siri, relève Carolina Milanesi, mais elle s'attend à des améliorations de l'assistant vocal d'ici le lancement de HomePod à la fin de l'année. Aucune date n'est encore connue pour une éventuelle disponibilité en France, idem en ce qui concerne les appareils Echo d'Amazon.

Dernières nouvelles