La participation plus faible cette année qu'au premier tour en 2012 — Législatives

La candidate sortante et ancienne ministre PS Aurélie Filippetti, serait éliminée dès le premier tour dans la 1ere circonscription de Moselle, au profit de l'opposante municipale de Woippy Laurence Burg (FN) et l'adjoint à la ville de Metz Belkhir Belhaddad (REM).

Les bureaux de vote seront ouverts de 8 heures à 18 heures, sauf à Angers où la fermeture sera repoussée d'une heure (19 heures).

L'enjeu de ce scrutin est de savoir quelle majorité les Français donneront au chef de l'Etat, Emmanuel Macron, pour qu'il parachève sa conquête du pouvoir et la recomposition du paysage politique entamée en avril-mai avec la présidentielle.

8h11: L'un des plus gros enjeux du scrutin concerne les scores des membres du gouvernement. Si aucun candidat ne remplit cette condition, les deux candidats arrivés en tête peuvent se maintenir.

Pour se qualifier au second tour (le 18 juin), les candidats devront avoir recueilli 12,5 % des inscrits (et non des votants).

L'institut Elabe, en coopération avec BFMTV, table même sur une abstention de 51% pour la France entière. En banlieue parisienne, la tendance était aussi largement à la baisse.

A l'inverse, les départements où l'on avait le moins voté à midi sont la Seine-Saint-Denis (10,50%), Paris (11,68%), les Yvelines (13,33%), le Val-de-Marne (14,36%) et l'Essonne (15,05%).

8h41: Sur les premières images diffusées par les médias, la plupart des bureaux de vote n'ont qu'une faible affluence.

Au niveau national, le taux de participation était de 19,24% à midi, un chiffre inférieur à celui enregistré en 2012 à la même heure (21,06%). En 2012, plus de 48 % des Français étaient allés voter à la même heure. Ce taux n'a cessé de s'éroder depuis vingt ans. Elle se situerait très au-delà du taux de 42,78% du premier tour de 2012, déjà historiquement élevé.

Dernières nouvelles