Découverte d'une substance qui fait bronzer sans être au soleil

Des chercheurs inventent une substance qui fait bronzer sans être au soleil

Une nouvelle substance permet à la peau humaine de bronzer sans soleil

Après plus de dix ans d'efforts, des chercheurs américains ont découvert une substance capable de pénétrer la peau et de la faire brunir sans exposition aux rayons ultraviolets du soleil, évitant ainsi le risque de développer un cancer cutané.

Alors que ceux-ci se contentent seulement de colorer la partie superficielle de la peau, avec un résultat qui peut parfois donner un teint plus ou moins artificiel, cette molécule appliquée sous forme de crème devrait être capable d'agir sur les protéines qui gèrent la synthèse de la mélanine. Des travaux publiés dans la revue Cell Reports. Une pratique se devant néanmoins d'être encadrée pour s'éviter notamment de développer un cancer de la peau.

Si elle était commercialisée, cette nouvelle substance pourrait potentiellement être très rentable, en remplaçant crèmes protectrice et auto-bronzants. Et ces scientifiques d'affirmer qu'avant de pouvoir tester la molécule sur des sujets humains, il s'agira d'abord de conduire de nouveaux essais pré-cliniques afin de confirmer les observations de la première étude.

Selon le Guardian, l'équipe cherche d'ailleurs un partenaire commercial pour poursuivre les tests sur des humains. "L'importance potentielle de cette étude résidera à terme dans une nouvelle stratégie de protection de la peau et de prévention du cancer cutané", a expliqué le docteur David Fisher, chef du service de dermatologie à l'hôpital américain Massachusetts General et professeur à la faculté de médecine de Harvard, principal auteur de cette découverte. "Ce n'est pas un jouet, ce n'est pas un cosmétique", précise-t-il. Quand cette crème a été appliquée sur des souris rousses qui, comme leurs homologues humains, sont plus sensibles au cancer de la peau par rayonnement UV, leur peau est devenue presque noire en un jour ou deux avec une dose suffisamment forte. Ils ont conçu une classe de molécules qui possèdent plusieurs propriétés pour pénétrer efficacement la peau humaine: un poids moléculaire plus petit et une plus grande solubilité lipidique (la capacité de passer à travers les lipides).

N'étant pas protégé par une épaisse couche de poils, l'épiderme humain a dû au cours du temps évoluer pour développer des protections contre, entre autres, le froid, la chaleur et les rayons ultraviolets du soleil. "La peau humaine est une formidable barrière, difficile à pénétrer ", explique le docteur David Fisher.

Dernières nouvelles