Le bilan passe à 12 morts — Incendie à Londres

Plusieurs dizaines de blessés dans un gigantesque incendie d'un immeuble à Londres

Un incendie monstre ravage un immeuble de 30 étages à Londres

Ce bâtiment de 120 appartements sur 24 étages datant de 1974, situé dans l'ouest de Londres, a été ravagé par un violent incendie qui a fait au moins 12 morts et 78 blessés dans la nuit de mardi à mercredi.

"L'incendie va du 2e au 27e étage ", indiquent les sapeurs-pompiers de Londres. "Je ne peux pas confirmer un chiffre pour l'instant à cause de la taille et de la complexité de l'immeuble", a déclaré Dany Cotton, responsable de la London Fire Brigade dans une déclaration à la presse rapportée par l'AFP.

Plusieurs témoins disent avoir entendu des cris sortant de l'immeuble et avoir vu des personnes se trouvant toujours à l'intérieur, notamment dans les étages supérieurs.

L'immeuble était toujours en flammes vers 07h00 mercredi.

"40 camions à incendie et 200 pompiers ont été appelés sur un incendie", a indiqué la London Fire Brigade. Mais FranceInfo précise que des documents mis en ligne récemment par un collectif de résidents prouve que des plaintes avaient été formulées auprès des services de la mairie de Londres quant à la vétusté de l'immeuble et aux risques d'incendie potentiels. Deux cent pompiers luttent ce matin contre les flammes qui ravagent cet immeuble du deuxième au 27ème étage.

La police a procédé à l'évacuation d'une partie des immeubles et maisons voisins menacés par la chute de débris lourds.

Salah Chebiouni, 45 ans, qui a réussi à sortir de l'immeuble à temps, a déclaré à l'AFP que cela sentait "le plastique brûlé" et déploré une rénovation à bas coûts: "Ca ressemblait à du métal". Un homme a été aperçu agitant un linge blanc par la fenêtre.

Les pompiers présents sur les lieux font état de "plusieurs morts " et plusieurs personnes seraient encore prisonnières des flammes.

"J'ai crié aux gens de descendre mais ils disaient qu'ils ne pouvaient pas quitter leur appartement parce qu'il y avait trop de fumée dans les couloirs", a-t-il dit.

10h48: L'écrivain et acteur britannique Tim Downie, qui habite dans les environs, a fait part de son "horreur". "Je suis sous le choc, effondré, mais pas surpris". Fin 2015, "90% des résidents ont signé une pétition (.) se plaignant de la mauvaise gestion de l'entreprise responsable de la maintenance de l'immeuble", a souligné David Collins, président de l'association des résidents de la tour jusqu'en octobre dernier. Des soins étaient également prodigués sur place pour différents types de blessures, a déclaré la police sur Twitter, ajoutant que l'évacuation des résidents se poursuivait.

Les pompiers ont été appelés sur place juste avant 1h du matin, heure locale (2h en Suisse).

Répercussions politiques. Gavin Barwell, nouveau directeur de cabinet de la Première ministre Theresa May et ancien ministre du logement, a été accusé par le tabloïd de gauche The Daily Mirror de s'être assis sur un rapport vieux de plusieurs années sur le risque d'incendie dans des immeubles tels que la tour Grenfell. 'Ce dossier est particulièrement préoccupant, car il n'y a qu'une seule entrée et sortie à la Grenfell Tower durant les travaux de rénovation', précisait ainsi le blog d'un Groupe d'action de Grenfell.

Dernières nouvelles