Devine qui vient pour le f'tour — Maroc-France

Emmanuel Macron quitte le Maroc au terme d'une visite d'amitié et de travail dans le Royaume

Devine qui vient pour le f'tour — Maroc-France

Ainsi pour le site TSA (Tout Sur l'Algérie) la visite de Macron au royaume chérifien "rompt une tradition existant chez les présidents français depuis le deuxième mandat de la présidence de Jacques Chirac, voulant que le président français effectue en Algérie son premier déplacement au Maghreb ".

"Le roi du Maroc et le président Emmanuel Macron se concerteront sur ce que chacun pourrait apporter à cette médiation", indique l'entourage du président français.

Aucun ministre, ni chefs d'entreprise ne sont de ce voyage à Rabat, dont le programme, annoncé par Paris, s'annonce minimal.

Le soir, le couple Macron était convié au repas de rupture du jeûne du Ramadan offert par le roi en leur honneur dans sa résidence personnelle de Dar al Salam, avant de repartir jeudi matin pour Paris. "Les deux chefs d'Etat auront à cœur de faire le point et de coordonner leurs actions pour voir comment être le plus efficace possible", selon l'Elysée. La nature du protectorat instauré par Lyautey a permis une sortie plus apaisée de la présence française, comparée au cas du voisin algérien.

Quoi qu'il en soit, cette rencontre semble placée sous le signe de l'intimité.

Malgré une période de refroidissement sous François Mitterand, Hassan II a souvent soigné les Présidents de la Ve République. Jusqu'à l'embellie sous les années du " copain Valéry " Giscard d'Estaing, puis Jacques Chirac, qui se rendait fréquemment au Palais royal.

Depuis le déclenchement de cette crise, SM le Roi Mohammed VI a "maintenu un contact étroit et permanent avec les différentes parties", avait précisé la même source.

"La tradition a été maintenue au moment de l'alternance politique avec l'accession à la présidence par François Hollande". Emmanuel Macron s'inscrit dans la continuité de celles-ci.

Le président français devait ensuite donner une conférence de presse. Le chef d'État français ne sera accompagné que de son épouse pour ce déplacement.

A l'issue de cet entretien, le Président Emmanuel Macron a déclaré à la presse internationale et nationale " avoir été très touché par la marque d'amitié du Roi du Maroc et souhaiter la consolidation de la politique culturelle, linguistique et éducative liant la France et le Maroc ".

"Il y a trois ans, une brouille diplomatique entre les deux pays avait conduit Rabat à suspendre sa coopération sécuritaire et judiciaire". A l'Elysée, on indique que Emmanuel Macron "s'est entretenue avec tous les chefs d'Etat de la région et a appelé à l'apaisement de la crise entre le Qatar et ses voisins".

Mais cette rencontre au sommet intervient également dans un contexte d'agitation dans la province marocaine du Rif. Dimanche dernier, ce mouvement a gagné pour la première fois la capitale pour un défilé pacifique.

Dernières nouvelles