"La Gambie fait face à un risque réel de déstabilisation" — Mankeur Ndiaye

Côte d'Ivoire/International/ Jean-Yves Le Drian en visite en Guinée, au Sénégal et en Mauritanie

Le ministre français des AE en tournée africaine

En visite au Sénégal, peu après la rencontre du président de la République Macky Sall et son homologue français, Emmanuel Macron, le ministre de l'Europe et des Affaires étrangères de France, Jean Yves Le Drian veut renforcer la coopération entre le Sénégal et la France dans plusieurs domaines, notamment la lutte contre le terrorisme et la cybercriminalité, entre autres.

Il y a de réelles menaces de déstabilisation en Gambie. Lors d'un entretien avec le ministre des Affaires étrangères et des Sénégalais de l'étranger, M. Mankeur Ndiaye, il fera le point sur notre coopération dans le cadre du conseil de sécurité des Nations unies, dont le Sénégal est actuellement membre. Les populations s'étant soulevées contre la présence des forces de la Cedeao.

"Nous n'accepterons pas que la Gambie soit déstabilisée". Mankeur Ndiaye a, tout de même, demandé aux populations gambiennes de rester vigilantes car le pays est toujours menacé.

"L'Afrique et la communauté internationale ont la responsabilité d'accompagner le nouveau régime, de le sécuriser, de sécuriser la région pour permettre au président nouveau de réaliser les objectifs qu'il s'est fixé en se présentant comme candidat à l'élection présidentielle et en étant élu par le peuple gambien", a-t-il indiqué face à la presse avec le nouveau patron de la diplomatie française. Par conséquent, soutient Jean Yves Le Drian, le droit doit être respecté.

Selon, Jean Yves Le Drian, la France est le premier pays investisseur au Sénégal avec un investissement direct de plus de 2 milliards d'Euros, lesquels ont généré en 2015, plus de 15 mille emplois et cette contribution de la France augmente la croissance économique du Sénégal. Les deux hommes ont aussi abordé la situation sécuritaire au Mali.

Dernières nouvelles