Grégory: Jacqueline Jacob mise en examen pour séquestration suivie de mort

Jacqueline Jacob, 85 ans, tante de Jean-Marie Villemin, père de l'enfant assassiné, a quitté le Palais de justice de Dijon escortée par plusieurs gendarmes avant de monter dans un véhicule, ont constaté des journalistes de l'AFP.

Vendredi à Dijon, Marcel et Jacqueline Jacob, 72 ans, ont été mis en examen et écroués.

La grand-tante du petit Grégory, Jacqueline Jacob, a été inculpée pour enlèvement et séquestration suivie de mort, 32 ans après le meurtre de cet enfant de quatre ans retrouvé mort dans un cours d'eau dans l'est de la France, a-t-on appris de source proche du dossier.

"Les époux Jacob ne présentent pas en l'état d'alibi qui soit confirmé ou étayé" a précisé le procureur. "Je ne comprends pas", a réagi l'avocat de Marcel Jacob, Me Stéphane Giuranna.

Qui sont Jacqueline et Marcel Jacob?

"Madame Thuriot, épouse Jacob, et Monsieur Jacob ont été mis en examen pour la qualification d'enlèvement et séquestration de l'enfant Grégory".

- Jean-Jacques Bosc a également confirmé qu'il y avait des "liens " entre les lettres du "corbeau", et les appels téléphoniques anonymes, et pour certains, menaçants, reçus par Jean-Marie et Christine Villemin, rappelant que ces analyses de ces appels avaient révélés qu'il y avait 2 "corbeaux, " un homme et une femme. Une mise en examen qui, si il ne désigne pas explicitement Jacqueline et Marcel Jacob comme les auteurs du meurtre, s'en rapproche néanmoins. Si le petit Gregory, noyé pieds et mains liés dans la Vologne le 16 octobre 1984, a trouvé depuis longtemps son épitaphe, l'affaire Grégory, elle, ne semble pas près de connaître son épilogue. Le 16 octobre 1984, le corps de Gregory Villemin, âgé de 4 ans, est retrouvé dans une rivière, La Vologne.

En 1993, les magistrats affirment dans un arrêt qu'il est "impossible d'affirmer que Grégory a été tué par Bernard Laroche" mais concluent qu'"en définitive, à l'issue de l'instruction, il existe contre Bernard Laroche des charges très sérieuses d'avoir enlevé Grégory".

Le mystère de la mort du petit Grégory est-il en passe d'être élucidé? Les intéressés ainsi qu'une belle-sœur du père de Grégory, Ginette Villemin, ont été interpellés mercredi et placés en garde à vue dans le cadre de l'enquête sur le meurtre de l'enfant. Les deux personnes font l'objet d'une mesure d'incarcération provisoire, qui a été dictée dans le souci d'empêcher une concertation frauduleuse et toute forme de pression entre les protagonistes qui serait de nature à nuire aux investigations.

29 mars 1985. Jean-Marie Villemin, qui le tient pour le meurtrier, tue d'un coup de fusil Bernard Laroche, libéré deux mois avant. Alors qu'un seul coupable était jusqu'ici recherché, le procureur général de Dijon a annoncé que "plusieurs personnes ont concouru à la réalisation du crime ". De nouvelles auditions auront lieu dans les jours qui viennent, a encore ajouté le magistrat.

Dernières nouvelles