La France bat la Slovénie (68-70) pour son entrée en lice

Céline Dumerc six titres de championne de France avec Bourges, deux titres en Superligue russe avec Ekaterinbourg. Nicolas Tucat  AFP

Basket dames: la France vise le podium à l'Euro pour la dernière de Dumerc

Les Françaises ont souffert jusqu'à la dernière seconde avant de s'approprier une victoire (70-68) sur une Slovénie pourtant pas considérée a priori comme l'un des ténors européens mais diablement accrocheuse.

Figure de proue du basket féminin depuis l'aventure des "Braqueuses", Céline Dumerc met un point final à sa carrière en bleu à l'Euro, à partir de vendredi à Prague, où elle rêve de décrocher, à presque 35 ans, une sixième médaille internationale. Une victoire à l'arraché puisque les Bleues ne sont passées devant que dans la toute dernière minute.

Les Françaises disputeront samedi leur deuxième match contre la Serbie. " Quand on regarde le tableau non se demande si on a vraiment gagné tellement ça a été horrible et douloureux!".

La Slovénie joue son premier Championnat d'Europe alors que la France, finaliste sortante, vise son cinquième podium d'affilée.

Déjà malmenées en première mi-temps (elles ne mènent que d'un point, 34-33, à la pause), Helena Ciak (16 points à 6/11 et 3 rebonds) et ses coéquipières ont survécu à une fin de match très tendue grâce aux lancers-francs importants de Sarah Michel (9 points à 3/4) et Gaëlle Skrela (1 point à 0/2) et à un panier clutch de Marielle Amand (8 points à 3/7, 4 rebonds et 2 passes) dans le money time.

Très maladroites, de près comme de loin, incapables d'imposer leurs qualités à la course, les joueuses de Valérie Garnier se sont enferrées sur la défense très agressive, souvent tout terrain, des Serbes.

Rajeunie, l'équipe de France de basket bénéficiera pour la dernière fois à l'Euro tchèque des services de Céline Dumerc, joueuse la plus capée de l'histoire. "L'intensité physique et défensive, c'est notre marque de fabrique parce qu'on a la chance d'avoir des athlètes. Il faut se libérer".

Dans un premier temps, c'est à Rio que la meneuse de jeu voulait tirer sa révérence, quatre ans après la finale olympique de Londres qui l'avait révélée au grand public, mais une méchante entorse, trois jours avant le premier match, l'avait contrainte à "changer ses plans".

La Serbie, tenante du titre, a été battue d'entrée par la Grèce 69 à 60.

Dernières nouvelles