Un petit accident de voiture

L'astronaute français Thomas Pesquet le 30 mai 2017 à bord de la Station spatiale internationale           STR- EUROPEAN SPACE AGENCY  AFP

L'astronaute français Thomas Pesquet le 30 mai 2017 à bord de la Station spatiale internationale STR- EUROPEAN SPACE AGENCY AFP

L'astronaute français Thomas Pesquet a déclaré samedi qu'il se réadaptait "petit à petit" à la gravité, après son atterrissage, "pas vraiment" doux mais qui ressemblait plutôt à "un petit accident de voiture" avec tonneaux.

Après 200 jours dans l'espace, Thomas Pesquet et le Russe Oleg Novitski avaient fait leurs adieux vendredi à la Station spatiale internationale, à environ 400 km de la Terre, pour embarquer dans un Soyouz qui a atterri 3 heures 20 minutes plus tard dans les steppes du Kazakhstan. Il commencera par rencontrer le président français Emmanuel Macron, qui sera là pour l'accueillir et échanger un peu avec lui avant que commence sa phase de rééducation. "Merci, je sens que c'est la chose qui m'a le plus manquée pendant six mois", lui répond l'astronaute de l'Agence spatiale européenne (ESA). Nous avons bien vu qu'il était très qualifié, un véritable professionnel (.), avec une grande envie de travailler dans l'espace. "C'est pour cela que j'ai des médecins qui m'aident".

La France, a-t-il martelé, doit "continuer à être leader", qu'il s'agisse "de l'espace" ou "du climat et de la transition énergétique parce que celle-ci est d'une importance vitale". "Nous sommes tous immensément fier de vous", a-t-il aussi assuré.

Faut-il se remémorer les procédures au moment de descendre? Comment se passe le voyage?

A l'intérieur de la capsule, protégée par un bouclier thermique, contrairement à Sandra Bullock, Pesquet et Novitski devraient subir des secousses beaucoup moins brutales. Et là, c'est vraiment un feu d'artifice. Et surtout, l'oreille interne a complètement oublié les référentiels terrestres donc on n'arrive plus à s'orienter pendant quelques heures.

Pendant la décélération du vaisseau, les astronautes, confrontés brutalement à la force de gravité, ressentent brièvement jusqu'à plus de quatre fois leur poids.

C'est donc aujourd'hui, vendredi 2 juin 2017 que prend fin la mission de Thomas Pesquet à bord de l'ISS.

Puis le parachute s'ouvre. Tous les ans on demande aux Français de participer au Téléthon pour trouver à peu près 80 - 100 millions d'euros pour la recherche médicale, une somme qui nous paraît colossale. S'ils ne se séparent pas, un capteur de température va forcer la séparation avant de toucher l'atmosphère mais c'est plus désagréable que prévu car ça les force à rentrer dans l'atmosphère à l'envers, la tête en avant.

Dernières nouvelles