Elizabeth II appelle à l'unité après l'incendie

La tour Grenfell sinistre totem au coeur du Londres privilégi

Carte localisant la tour Grenfell à Londres où un incendie a ravagé un immeuble d'habitation mercredi matin AFP- Laurence CHU

"Unis dans notre peine, nous le sommes également, sans peur ni préférence, dans le soutien que nous apportons à tous ceux qui reconstruisent leurs vies".

Vendredi après-midi, plusieurs dizaines de manifestants se sont introduits dans la mairie du quartier de Kensington, où se trouve la tour Grenfell, pour protester contre la mauvaise gestion de l'immeuble de logements sociaux. "Honte à vous!", ont crié certains, avant qu'une marche vers la tour Grenfell ne rassemble quelques milliers de personnes scandant des slogans contre la Première ministre britannique, dont la réaction au drame est très critiquée: "Theresa May, il est temps de partir!".

Les Londoniens reprochent en effet aux autorités de leur dissimuler le nombre réel de victimes et de ne pas avoir entendu leur alerte sur les failles de sécurité du bâtiment, supposant que c'est parce qu'il s'agit d'un immeuble qui abritait dans les 120 appartements, 600 occupants en majorité des familles immigrées pauvres.

Selon un dernier bilan, l'incendie a fait 30 morts et 70 personnes sont toujours portées disparues.

De nombreux résidents ont affirmé qu'il n'y avait pas d'issue de secours, pas d'extincteur, pas d'alarmes incendie.

La propagation de l'incendie, qui a ravagé dans la nuit de mardi à mercredi une tour de 24 étages, aurait été favorisée par le revêtement installé sur la façade. Certaines victimes pourraient n'être jamais identifiées, a-t-il craint, en raison de la chaleur dégagée par le brasier. Dans un éditorial cinglant, le quotidien The Guardian comparait ce faux pas à celui de George W. Bush lors de la tempête Katrina.

Elle a aussi répété vendredi soir qu'elle était "profondément affectée" par les récits "terrifiants" des survivants. Sept Marocains figurent probablement parmi les victimes, a annoncé à Rabat le ministère marocain des Affaires étrangères.

Dernières nouvelles