Les Londoniens se sont manifestés après l'incendie de la tour Grenfell — Londres

Des passants regardent la fumée s'élever de la tour Grenfell le 14 juin 2017 à Londres

Des passants regardent la fumée s'élever de la tour Grenfell le 14 juin 2017 à Londres

Dans un bilan provisoire, le nombre de personnes mortes dans l'incendie s'élevait à 17.

Ce bilan intègre les 30 décès confirmés à ce jour, a annoncé samedi le chef de la police de la capitale, Stuart Cundy.

Le police a ajouté que le nombre de victimes présumées mortes était encore susceptible de changer. Samedi encore, des manifestants ont brandi des pancartes "Justice pour Grenfell" non loin du 10, Downing Street, où se trouvent les bureaux de la Première ministre conservatrice Theresa May. La dirigeante fait l'objet de critiques en raison de son apparente insensibilité face à la tragédie.

Selon les médias britanniques, 70 manqueraient à l'appel.

Le ministre de la Cohésion des Territoires, Richard Ferrand, a proposé samedi l'aide de la France pour participer à "l'expertise de l'identification des causes de l'incendie et des facteurs de propagation" de la Grenfell Tower. Vendredi soir, elle a répété qu'elle était "profondément affectée" par les récits "terrifiants" des survivants.

"Un leader qui a peur de rencontrer ses concitoyens est fini", lançait le quotidien The Guardian dans un éditorial implacable. Mohammed Alhajali, un réfugié syrien âgé de 23 ans, et la photographe Khadija Saye, 24 ans, sont les deux premières victimes nommées. Ils ont été jusqu'à envahir la mairie de quartier, dont dépend cet immeuble de 27 étages de logements sociaux, en brandissant des pancartes "justice pour Grenfell".

Des centaines de bougies brandies en mémoire des victimes de l'incendie de la tour Grenfell.

Dans la soirée, un autre rassemblement a eu lieu à Oxford Circus et une veillée aux bougies, près de la tour. A l'issue de ces entretiens, Theresa May a reconnu que la réaction des autorités n'avait pas été à la hauteur de l'évènement. Et une veillée aux bougies s'est tenue près de la tour calcinée. Elle a annoncé le déblocage de cinq millions de livres (environ 5,7 millions d'euros) pour les survivants, et promis un relogement pour tous les sinistrés dans les trois semaines.

Dernières nouvelles