Sept Marocains parmi les victimes — Incendie de Londres

AFP- Chris J Ratcliffe

AFP- Chris J Ratcliffe

La première ministre britannique, Theresa May, a été prise à partie, vendredi 16 juin, par des manifestants lors d'une visite, qui se voulait discrète, aux victimes de l'incendie de la tour Grenfell, un immeuble de logements sociaux, dans l'ouest de Londres.

L'ambassade et le consulat général du Maroc à Londres ont créé une cellule de crise et de suivi pour faire "le monitoring de la situation et apporter aide et soutien aux victimes marocaines" de l'incendie.

"Ce nombre de 58 pourrait changer".

Theresa May devait recevoir samedi à Downing Street 'un groupe de résidents, de victimes, de volontaires et de responsables de la communauté locale', après une réunion interministérielle consacrée au drame, a annoncé l'exécutif. La dirigeante fait l'objet de critiques en raison de son apparente insensibilité face à la tragédie.

Dans ce climat de deuil, la reine Elizabeth II a adressé à ses sujets un message d'une gravité inhabituelle alors qu'ont lieu les célébrations pour son 91e anniversaire.

La cheffe du gouvernement britannique ne s'est rendue que vendredi au chevet des victimes de l'incendie.

Près de 600 personnes habitaient dans cet immeuble de 120 appartements et, selon les médias britanniques, 70 personnes manqueraient à l'appel.

Les manifestants reprochent aussi aux autorités locales de ne pas avoir entendu leurs cris d'alerte concernant la sécurité du bâtiment de 24 étages, parce qu'ils provenaient d'une population majoritairement modeste. Le revêtement installé l'an dernier sur la façade aurait en outre favorisé la propagation de l'incendie.

Autant de questions qui seront passées au crible par les enquêteurs, a assuré Stuart Cundy, promettant que les éventuels responsables seraient traduits en justice. Elle y confirme le déblocage en urgence de 5 millions de livres, qu'elle promet de compléter " si nécessaire ".

Reste que pour le Guardian, " un leader qui a peur de rencontrer ses concitoyens est fini ".

Evoquant la tour Grenfell et sa sinistre façade calcinée, le journal estimait que cette "tombe dans le ciel sera à jamais le monument de Theresa May".

Pour le moment, seules deux victimes ont été nommées. Il s'agit de Mohammed Alhajali, un réfugié syrien de 23 ans qui étudiait l'ingénierie civile, et d'une photographe britannique de 24 ans, Khadija Saye.

Au moins six Marocains figurent parmi les victimes de l'incendie et ont pu être formellement identifiés, a indiqué samedi le ministère marocain des affaires étrangères.

Le sinistre, qui frappe un pays déjà endeuillé par plusieurs attentats, a suscité un vaste élan de solidarité: plus de 2,5 millions de livres (2,8 millions d'euros) ont été récoltées en faveur des victimes et les dons de vêtements et de nourriture affluaient.

" Cela n'aurait pas dû arriver ", a déploré Inderjit Bhopal, un pasteur méthodiste.

Dernières nouvelles