Un taux de participation historiquement bas à 17h00 — Législatives françaises

À la une ce samedi 17 juin

Un taux de participation historiquement bas à 17h00 — Législatives françaises

A 17 heures, ce taux de participation était de 49,58 % et au final, 57,22 % des électeurs s'étaient déplacés pour accorder une courte majorité absolue aux socialistes à l'Assemblée nationale, dans la foulée de l'installation de François Hollande à l'Elysée. A 17h, la participation en Gironde n'était que de 34,25% contre 42,20% au premier tour la semaine dernière.

A midi, selon le ministère de l'Intérieur, le taux de participation atteignait 17,75% des inscrits en France métropolitaine.Il s'avère en baisse par rapport aux précédentes éditions de ce scrutin, et notamment le premier tour de dimanche dernier qui était de 19,24%.

L'abstention de ce dimanche pourrait encore dépasser les chiffres de 2012.

Cette donnée peut paraître anodine alors que sont attendu les résultats définitifs des législatives 2017, mais elle est un bon indicateur de l'état de santé de notre démocratie après une campagne éteinte. Un dernier passage par les urnes pour les Français ce dimanche 18 juin, pour le deuxième tour des élections législatives. Si la tendance se confirme, on se dirige vers le taux de participation le plus bas pour des législatives sous la Ve République. Mais c'est à partir des années 1980 que le phénomène s'accélère, avec déjà 18,9% d'abstention au premier tour de l'élection présidentielle de 1981 et 14,1% au second qui sacre alors François Mitterrand face à Valery Giscard-d'Estaing.

Avec 13,74% au premier tour, LFI et le PCF devraient en s'alliant pouvoir juste atteindre les 15 sièges nécessaires pour constituer un groupe. Seules les européennes de 2009 avaient connu une abstention plus élevée.

Dernières nouvelles