Eure : un mort dans une séquestration menée par six faux gendarmes

Phoo d’illustration

Phoo d’illustration

Suite à cette agression orchestrée par des voyous déguisés en militaire du GIGN (Groupe d'intervention de la Gendarmerie nationale), le père de famille, un homme de 60 ans, est décédé à son domicile de Breuilpont. Les faits se sont déroulés aux alentours de 3h15 du matin.

Les membres du commando étaient vêtus de noir, encagoulés, gantés, et armés de matraques. Selon les premiers éléments, le sexagénaire est maintenu au rez-de-chaussée pendant que sa femme et ses deux enfants sont séquestrés à l'étage.

Après quelques minutes, le commando quitte les lieux. Il était avec sa famille. Les secours n'ont pu que prononcer son décès. Alors afin d'y voir plus clair, une autopsie doit être réalisée sur le corps de la victime dans les prochaines heures. Les agresseurs, dont les motivations restent troubles, sont activement recherchés.

Dernières nouvelles