Incendie de forêt au Portugal: ce que l'on sait

Plusieurs personnes sont mortes carbonisées dans leurs voitures piégées par l'immense feu de forêt au centre

Plusieurs personnes sont mortes carbonisées dans leurs voitures piégées par l'immense feu de forêt au centre

Le feu de forêt qui ravage depuis samedi le centre du Portugal a fait au moins 62 morts et 59 blessés selon un nouveau bilan communiqué dimanche en fin de matinée par les autorités. Il s'agit de l'incendie de forêt le plus meurtrier jamais survenu au Portugal. Les températures dépassaient alors les 40 °C dans certaines régions du Portugal, et un vent fort a permis au feu de se propager à grande vitesse sur les collines recouvertes d'eucalyptus et de pins.

Plusieurs villages auraient été touchés.

Les victimes ont, pour la plupart, été prises au piège dans leurs voitures.

Entre juillet et septembre, des incendies gigantesques, alimentés par la canicule, ravagent le centre et le sud du Portugal pendant des semaines, faisant au total 20 morts.

Lire aussi: [EN IMAGES]. Mais les autorités n'excluaient pas de trouver encore d'autres victimes dans des villages cernés par des murs de flammes.

Près d'une centaine d'incendies de forêt faisaient encore rage à travers le pays dimanche soir, combattus par plus de 2.000 pompiers.

Quatre Canadairs espagnols et trois avions français sont arrivés sur place dimanche pour appuyer les pompiers portugais.

"Mes pensées vont aux victimes au Portugal", a indiqué le président de la Commission européenne Jean-Claude Juncker.

Des renforts terrestres doivent également arriver lundi d'Espagne, selon la ministre portugaise de l'Intérieur Constança Urbano de Sousa. "Nous avons trouvé l'arbre frappé par la foudre", a déclaré son directeur national, Almeida Rodrigues. Sur les quatre fronts de feu, un seul restait préoccupant. L'année suivante, en Russie, une soixantaine de personnes sont mortes dans des incendies ravageant plus d'un million d'hectares et brûlant des villages entiers dans la partie occidentale du pays.

Le gouvernement portugais a déclaré trois jours de deuil national à partir de ce dimanche 18 juin.

"Malheureusement, c'est sans doute la plus grande tragédie que nous ayons connue ces dernières années sur le front des incendies de forêt", a déclaré, ému, le Premier ministre portugais Antonio Costa, depuis le siège de la Protection civile près de Lisbonne.

L'étendue des dégâts causés n'était pas encore connue dans la nuit de samedi à dimanche.

Les écoles de la zone sont fermées jusqu'à nouvel ordre et les examens qui devaient bientôt débuter seront reportés.

Dernières nouvelles