Législatives: pour la 1ère fois, trois nationalistes corses élus à l'Assemblée nationale

Résultats législatives 2017: trois nationalistes corses pour la première fois élus députés

Législatives : trois nationalistes corses élus députés, une première historique

Pour la toute première fois, des nationalistes corses siégeront à l'Assemblée nationale. C'est dans la 2circonscription de Corse-du-Sud, fief de la droite, que le coup le plus rude a été porté.

Jean-Félix Acquaviva, Michel Castellani et Paul-André Colombani ont été élus députés.

La victoire de Paul-André Colombani dans la deuxième circonscription de Corse-du-Sud, à 55,22 % contre 44,78 % pour son adversaire, a davantage surpris: le candidat nationaliste affrontait le député (LR) sortant Camille de Rocca Serra, qui s'était qualifié avec 6 points d'avance dimanche dernier. La confirmation de la dynamique du mouvement nationaliste dans un paysage corse dominé par les grandes familles politiques annonce la fin d'un ancien monde.

C'est une première pour le mouvement nationaliste corse: trois candidats de "Pé a Corsica " (" Pour la Corse ") ont été élus dimanche soir au second tour des législatives. Dans le nord, le député sortant Sauveur Gandolfi-Scheit (LR) est lui aussi écrasé par le candidat nationaliste, le professeur retraité Michel Castellani avec 60,5 % des suffrages. Jean-Félix Acquaviva l'a emporté dans la 2ème contre le candidat de La République en Marche, Francis Giudici. La France insoumise et le PCF remporteraient 30 sièges, contre 8 pour le Front national, toujours selon les projections. C'est un médecin se présentant sous l'étiquette LR, Jean-Jacques Ferrara, qui a gagné dès le premier tour face à la candidate macroniste Maria Guidicelli.

Dernières nouvelles