Le Qatar affirme disposer de suffisamment de vivres pour un an — Golfe

Vue sur Doha au Qatar le 5 juin 2017- STR- AFP

Vue sur Doha au Qatar le 5 juin 2017 STR

Le Qatar est accusé par ses détracteurs d'entretenir des liens avec les réseaux jihadistes Al-Qaïda et groupe Etat islamique, ainsi que les Frères musulmans, classés "terroristes" par certains pays arabes.

A travers sa décision de rappeler son ambassadeur, Dakar dit exprimer sa "solidarité agissante" à l'Arabie Saoudite, aux Emirats Arabes Unis, au Bahreïn et à l'Egypte. Doha est accusé de soutenir le " terrorisme ".

Lundi, Ryad, Abou Dhabi, Manama et Le Caire ont rompu leurs relations diplomatiques avec Doha.

Le président américain Donald Trump a prôné "l'unité" des pays du Golfe dans un entretien téléphonique mardi soir 6 juin avec le roi Salmane d'Arabie saoudite, qui vient de rompre avec plusieurs autres pays ses relations avec le Qatar, provoquant une crise majeure au Moyen-Orient.

- 24 mai: le Qatar annonce que son agence de presse a été "piratée par une entité inconnue" et que de "fausses" déclarations ont été attribuées à son émir. Des propos que des médias du Golfe s'empressent de relayer malgré les démentis de Doha, qui ouvre une enquête.

Le cheikh Sabah al Ahmad al Djaber al Sabah s'était rendu dans la journée aux Emirats arabes unis et la veille en Arabie saoudite.

Le ministre qatari des Affaires étrangères dénonce "une campagne médiatique hostile à l'Etat du Qatar" à laquelle, dit-il, l'émirat "fera face". Des restrictions aériennes sévères et la fermeture des frontières maritimes et terrestres avec le petit émirat ont été mises en place.

A ses côtés, le chef de la diplomatie allemande, qualifiant ce blocus de "lourd de conséquences" pour la population qatarie et l'économie allemande, a confirmé que des discussions, en concertation avec les Etats-Unis et des alliés régionaux, étaient en cours.

Apres avoir rompu toutes relations avec le Qatar, l'Arabie saoudite et ses alliés ont publié une liste des terroristes soutenus par Doha.

"Nous avons un dialogue régulier et de longue date avec l'ensemble des pays de la région du Golfe, comme avec l'Egypte", souligne le ministère français des Affaires étrangères.

Dernières nouvelles