Majorité En marche aux législatives : ils n'y croyaient pas!

Législatives: les Français votent, vers un raz-de-marée REM?

Législatives : les dix clés d'un scrutin inédit

Europe Ecologie Les Verts, le Parti Communiste et Débout la France ont respectivement recueilli 3,4%, 2,7% et 1,2% des voix à cette législative. En Martinique, où l'abstention atteint les 73%, les députés sortants confortent leur score d'il y a 5 ans excepté le député de la circonscription centre atlantique Alfred Marie- Jenne qui ne s'est pas représenté.

La droite, qui espérait priver Emmanuel Macron de majorité, terminerait avec 70 à 130 élus Les Républicains (LR) et UDI.

Après avoir été qualifié au second tour de la présidentielle, le Front national obtiendrait entre un et dix sièges. Mais justement, ceux qui ne sont pas allés voter alors qu'ils auraient pu voter pour la droite, pour les socialistes, pour le FN ou pour la France insoumise, ont bien dit qu'ils consentaient à laisser à Emmanuel Macron la majorité. "Malgré l'abstention, le message des Français est sans ambiguïté: pour la troisième fois consécutive, vous avez été des millions à confirmer votre attachement au projet de renouvellement, de rassemblement et de reconquête du président de la République", a-t-il déclaré. "Rien n'est joué, il faut rester mobilisé ", a de son côté tempéré le porte-parole du gouvernement Christophe Castaner. Le Premier secrétaire du Parti Socialiste, Jean-Christophe Cambadélis, a pour sa part déploré un "recul sans précédent de la gauche dans son ensemble et du PS en particulier ".

Le chef du parti conservateur Les Républicains, François Baroin, a également exhorté les électeurs à se manifester en plus grand nombre la semaine prochaine pour faire en sorte que le parti d'Emmanuel Macron se trouve face à une forte opposition.

Le pari est presque remporté pour les membres du nouveau gouvernement dont le poste dépendait de leur élection: Richard Ferrand dans le Finistère, Bruno Le Maire dans l'Eure, Christophe Castaner dans les Alpes-de-Haute-Provence ainsi que Mounir Mahjoubi et Marielle de Sarnez à Paris sont tous en ballotage favorable.

"Au deuxième tour, ne donnez pas et ne permettez pas que soient donnés les pleins pouvoirs au parti du président", a pour sa part demandé Jean-Luc Mélenchon.

Le Front National, comme la France Insoumise sont loin de leur résultat à la présidentielle avec 13 et 11%.

En revanche, l'ex-Premier ministre Manuel Valls a annoncé être "nettement en tête" dans l'Essonne. Pour le parti d'extrême droite, c'est "une déception ", a reconnu son vice-président, Florian Philippot: la barre des quinze députés pour former un groupe avait longtemps constitué un objectif minimal.

Les législatives 2017 se déroulent au scrutin uninominal majoritaire à deux tours.

Fort d'une probable solide majorité à l'Assemblée, Emmanuel Macron aura les mains libres pour appliquer au plus vite, comme promis, son programme de réformes sociales-libérales: moralisation d'une vie politique minée par les affaires, assouplissement du droit du travail - au risque de s'attirer les foudres des syndicats - ou encore réduction des déficits publics, pour se conformer aux règles européennes.

L'alliance La République en marche-MoDem est arrivée en tête avec 32,32% des suffrages exprimés.

Autre fait marquant: le taux d'abstention dépasserait les 50 % selon les instituts de sondages, ce qui serait un record depuis les premières législatives de la Ve République de 1958.

Dernières nouvelles