Moscou suspend la communication militaire avec Washington en Syrie

Moscou suspend la communication militaire avec Washington en Syrie

Moscou suspend la communication militaire avec Washington en Syrie

"Cette grossière attaque vise à entraver les efforts de l'armée, seule force efficace et capable avec ses alliés (.) de combattre le terrorisme sur tout le territoire", a déclaré l'armée syrienne.

La coalition menée par les États-Unis a abattu dimanche un avion de guerre syrien sur la ville de Raqqa, au nord de la Syrie, a déclaré l'armée syrienne dans un communiqué.

L'information, d'abord annoncée par l'armée syrienne, a été confirmée par l'US Central Command.

Le communiqué précise que "l'avion a été abattu et le pilote porté disparu".

La Russie dispose en Syrie de systèmes de défense antiaérienne S-300 et S-400, ainsi que de dizaines de chasseurs et de bombardiers opérant en soutien au régime Al-Assad.

L'incident avait été rapporté par l'armée syrienne, puis a été confirmé par Washington.

Peu avant l'éclatement des combats, l'armée syrienne avait accusé la coalition internationale d'avoir abattu un de ses avions dans la région de Resafa, proche de ces deux villages.

Mais l'objectif du régime n'est pas Raqa, que tentent de capturer des forces rivales, les Forces démocratiques syriennes (FDS), soutenues par les Etats-Unis.

L'organisation fait état d'affrontements se déroulant tard en soirée dans deux villages à une quarantaine de km au sud de la ville de Raqa.

Après avoir largement avancé dans le nord, notamment avec la conquête d'Alep, le régime syrien progresse depuis mai dans le centre et le sud du pays, et se dirige dorénavant vers l'est. "Le régime s'est approché trop près et s'est brûlé les doigts".

"Aucune partie ne veut délibérément provoquer une escalade, mais quand il y a ce genre de heurts, cela peut aboutir à une escalade accidentelle", selon lui.

Un avion de la coalition a alors "effectué une démonstration de force et stoppé l'avance des forces pro-régime dans la ville contrôlée par les FDS", ajoute l'armée américaine.

Pour gagner cette province, son armée progresse également sur deux autres fronts: dans le désert syrien (centre), où il a chassé l'EI de plusieurs localités, et à la frontière irakienne dans le sud-est.

La guerre en Syrie, qui a fait 320.000 morts en six ans, s'est transformée en un conflit très complexe avec la montée des jihadistes et l'implication de puissances régionales et internationales.

Dernières nouvelles