Portugal : un violent incendie de forêt fait au moins 25 morts

Armando Franca

Armando Franca

Un feu de forêt qui a soudainement redoublé d'intensité a fait au moins 57 morts et 59 blessés samedi dans la région de Leiria, au centre du Portugal, selon le gouvernement.

Le feu s'est déclaré samedi peu avant 15h dans la commune de Pedrogao Grande.

Une grande partie des victimes a aussi trouvé la mort sur les routes, rattrapées par le feu qui les a piégées dans leurs voitures.

De nombreuses victimes ont péri dans leurs voitures, piégées par les flammes alors qu'elles circulaient sur la nationale 236 reliant Figueiro dos Vinhos à Castanheira de Pera. M. Gomes a fait état de 59 blessés, dont cinq grièvement. "Mais nous allons certainement rencontrer encore d'autres victimes sur le terrain", lors des recherches qui s'effectuent "village par village", a expliqué M. Costa.

Quatre Canadairs espagnols et trois avions français sont arrivés sur place dimanche pour appuyer les pompiers portugais.

Dans le cadre du mécanisme européen de protection civile, activé à la demande de Lisbonne, la France a elle aussi acheminé dans l'après-midi trois avions spécialisés dans l'extinction de feux.

Deux avions espagnols supplémentaires et deux italiens vont aussi être envoyés dans ce cadre, selon la Commission européenne.

Des renforts terrestres doivent également arriver lundi d'Espagne, selon la ministre portugaise de l'Intérieur Constança Urbano de Sousa. D'après le secrétaire d'Etat à l'Intérieur, les flammes se sont propagées "avec beaucoup de violence" et "de façon inexplicable".

Dimanche en début de soirée, l'incendie n'était pas encore maîtrisé. Près de 600 pompiers et 190 véhicules ont été nécessaires pour lutter contre les flammes dans la nuit de samedi à dimanche. Un deuil national sera décrété prochainement, a indiqué le Premier ministre Antonio Costa.

L'incendie s'est déclaré dans le centre du pays. "On avait déjà eu des incendies dans la région, mais jamais de morts", a témoigné à l'AFP Isabel Ferreira, 62 ans, qui réside dans un village des alentours.

Les écoles de la zone sont fermées jusqu'à nouvel ordre et les examens qui devaient bientôt débuter seront reportés. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Dernières nouvelles