Un homme percute un fourgon de gendarmes sur les Champs-Elysées — France

Un homme percute un camion de la gendarmerie sur les Champs-Élysées

Attaque de gendarmes aux Champs-Elysées: "une tentative d'attentat"

Selon des sources policières citées par l'AFP, une voiture a percuté un fourgon de gendarmerie sur l'Avenue des Champs-Elysées. Voici ce que l'on sait de cet attentat raté dans lequel l'assaillant de 31 ans est mort. Les gendarmes chaumontais, en mission à Paris, se rendaient vers la place de la Concorde pour encadrer une manifestation. Il n'y a pas eu de blessés. Il rentreront en Haute-Marne lundi prochain. Une fois encore, les forces de l'ordre semblent avoir été visées, dans un lieu emblème de la capitale française.

A 16H34, la préfecture de police de Paris annonce que la situation est maîtrisée. Une kalachnikov a été découverte sur le chauffeur, qui a été grièvement blessé. Aucun coup de feu n'a été tiré, selon les premiers témoignages.

La section antiterroriste du parquet de Paris a ouvert une enquête en flagrance.

La station de métro Champs-Elysées-Clémenceau, desservie par les lignes 1 et 13, est fermée par mesure de sécurité.

Le musée du Grand Palais a été évacué après une phase de confinement de quelque 370 visiteurs et d'une centaine de membres du personnel.

Dernières nouvelles