Une vingtaine d'automobilistes meurent piégés dans leurs voitures — Portugal

Portugal un feu de forêt fait 19 morts et une vingtaine de blessés
AFP  Archives
 FRANCISCO LEONG

Portugal un feu de forêt fait 19 morts et une vingtaine de blessés AFP Archives FRANCISCO LEONG

Trois jours de deuil national ont été décrétés. "C'est sans doute la plus grande tragédie que nous ayons connue ces dernières années sur le front des incendies de forêt", a déclaré le premier ministre portugais Antonio Costa. Mais les autorités n'excluaient pas de trouver encore d'autres victimes dans des villages cernés par des murs de flammes.

Devant quelques maisons délaissées, partiellement endommagées, une carcasse de voiture calcinée était abandonnée au bord d'une route secondaire. Plus loin, le cadavre d'un homme recouvert d'un drap blanc gisait, entouré par des gendarmes portant des masques.

Assise dans un café à côté d'une femme qui s'effondre en pleurs, Isabel Ferreira, 62 ans, raconte à l'AFP les événements tragiques de Nodeirinho. On parle désormais de 62 morts.

"Je connaissais plusieurs des victimes. Une de mes collègues a perdu sa mère et sa fille de quatre ans, car elle n'a pas réussi à les sortir de l'arrière de la voiture". Selon lui, des orages secs ont pu être à l'origine de cet incendie. "Nous avons trouvé l'arbre frappé par la foudre", a déclaré son directeur national, Almeida Rodrigues.

Deux Canadairs espagnols seront dépêchés sur place dimanche matin pour appuyer les pompiers portugais. "Une pensée pour les familles et les amis des si nombreuses victimes de Pedrógão Grande", a-t-il twitté.

" Mes pensées vont aux victimes au Portugal ", a tweeté le président de la Commission européenne Jean-Claude Juncker.

"Tout sera fait pour venir en aide aux autorités et au peuple du Portugal", a assuré dans un communiqué le commissaire européen chargé de l'aide humanitaire et de la gestion des crises.

'Notre douleur est immense, tout comme notre solidarité avec les familles des victimes de la tragédie', a déclaré dimanche soir le président Marcelo Rebelo de Sousa, encore sous le choc après le sinistre le plus meurtrier de l'histoire récente du Portugal. Le Portugal a subi samedi une forte canicule, avec des températures dépassant les 40 degrés dans plusieurs régions.

Un immense feu de forêt s'est déclaré ce samedi dans le centre du Portugal, prenant au piège de nombreux habitants.

Ils avaient dévasté plus de 100.000 hectares sur son territoire continental.

Un feu de forêt qui a soudainement redoublé d'intensité a causé la mort d'au moins 24 personnes et fait une vingtaine de blessés samedi dans la région de Leiria, dans le centre du Portugal, selon un nouveau bilan annoncé par le Premier ministre. L'été 2003 demeure le plus catastrophique en terme de surfaces détruites avec près de 425.000 hectares réduits en fumée.

Fin février, quatre pompiers meurent en combattant un incendie de forêt, près de Mortagua (200 km au nord-est de Libonne).

En août, dans les Landes (sud-ouest), 82 sauveteurs sont tués. Il a fait état de 16 blessés, dont onze civils et cinq pompiers.

Le 9 juillet, six pompiers périssent carbonisés alors qu'ils luttent contre un feu de forêt à Sao Famaliçao da Serra (centre). Au total, 800 pompiers et plus de 250 véhicules sont toujours à l'œuvre pour combattre le feu.

Dernières nouvelles