Attentat près de la mosquée de Finsbury Park: message d'Ivanka Trump

L'incident a eu lieu dans le quartier de Finsbury Park

L'incident a eu lieu dans le quartier de Finsbury Park

En outre, deux autres personnes ont pu être soignées sur place pour des blessures mineures.

La police a également précisé dans son communiqué que le conducteur de la camionnette avait été maîtrisé par le public sur place avant d'être arrêté par les forces de l'ordre. "Il a été conduit à l'hôpital par précaution" et subira une évaluation psychologique selon la police.

Un homme est décédé sur place alors qu'une camionnette a fauché des piétons aux alentours de 00h20 (01h20 HB) dans la nuit de dimanche à lundi dans le quartier de Finsbury Park, dans le nord de Londres.

La Première ministre Theresa May a convoqué une réunion d'urgence dans la matinée.

"La police a été appelée juste après 0 h 20 (1 h 20 en France) après le signalement qu'un véhicule était entré en collision avec des piétons", a précisé la police dans un communiqué.

Tunisie-Tribune (Londres) - un homme de 48 ans a été vite maitrisé par la foule et arrêté, et ce, après qu'il ait foncé au volant d'un véhicule utilitaire sur des piétons à la sortie de la mosquée de Finsbury Park à Londres.

Le chef de l'opposition travailliste Jeremy Corbyn, député de la circonscription d'Islington-nord, où s'est produite l'attaque, s'est lui aussi rendu à la mosquée, pour signifier aux fidèles qu'ils étaient " libres de pratiquer leur religion, libres de marcher dans les rues ".

Cette organisation représentative des musulmans britanniques a dénoncé le fait que "ces dernières semaines et mois, les musulmans ont enduré beaucoup d'actes d'islamophobie". Selon le Conseil musulman du Royaume-Uni, une camionnette a "percuté des fidèles alors qu'ils quittaient" la mosquée.

" Il a foncé sur les gens".

Abdiqadir Warra, un témoin, a raconté à l'AFP que l'attaquant " a foncé sur les gens. D'après un témoin interrogé par la BBC, Khalid Amin, l'assaillant aurait hurlé "Tous les musulmans!"

Dans une vidéo amateur vu par l'AFP, trois personnes sont allongées sur le sol, dont une recevant du bouche-à-bouche.

Cette attaque se produit dans un climat d'extrême fébrilité, après trois attentats en trois mois revendiqués par le groupe djihadiste État islamique qui ont fait 35 morts, et l'incendie de la tour Grenfell.

La reine Elizabeth II a adressé samedi à ses sujets un message d'une gravité inhabituelle.

L'attaque au camion bélier de la mosquée de Finsbury, qui a fait au moins 10 blessés, est l'objet d'une enquête de la section anti-terroriste de la police britannique. Cinq personnes avaient été tués.

La diplomatie américaine ainsi qu'Ivanka Trump, fille et conseillère de Donald Trump, ont condamné lundi l'attaque qui a frappé des fidèles musulmans près de la mosquée de Finsbury Park, à Londres, et exprimé leur solidarité avec les victimes.

Du nombre, on retrouve Mohamed Cabar, qui a reçu deux balles dans la jambe droite lors de l'attentat du 29 janvier dernier à la mosquée de Québec.

Un appel relayé par la police. Le maire de Londres a annoncé le déploiement de policiers supplémentaires pour renforcer la sécurité des différentes communautés dans la capitale.

Dernières nouvelles