Automobile Jackie Chan a failli gagner les 24 Heures du Mans…

La voiture engagée par l'écurie Vaillante Rebellion, deuxième du classement LMP2 à trois tours des vainqueurs, n'a pas satisfait à deux contrôles opérés par les délégués techniques. Alpine a perdu sa place sur le podium dans la dernière heure de course. Une performance inattendue face à la forte concurrence des Porsche et des Toyota.

A 13h53, pour la première fois depuis samedi, la Porsche n°2 dépassait l'Oreca 07 - Gibson n°38 de l'écurie Jackie Chan DC Racing et prenait les commandes, pour ne plus jamais les lâcher.

Cette année, alors que Toyota semblait pourtant sur la voie royale en début de nuit pour briser le sort, la malédiction l'a encore rattrapé. Mais certains l'oublient, les 24 Heures du Mans n'est pas une épreuve de sprint, mais bien une course d'endurance.

3/ 11h14 - La Porsche n°1 d'André Lotterer contrainte à l'abandon!

La Jackie Chan n° 38 a pris la tête de la course à 3h05 de l'arrivée, avec à son volant le Vendée de 19 ans, Thomas Laurent.

Derrière, la Vaillante Rebellion est loin d'avoir fait de la figuration sur le circuit du Mans. L'Oreca no 13 du pilote genevois a été disqualifiée.

Dernières nouvelles