Des piétons fauchés devant une mosquée à Finsbury Park — Londres

L'incident a eu lieu dans le quartier de Finsbury Park

L'incident a eu lieu dans le quartier de Finsbury Park Image Reuters

Le conducteur, âgé de 48 ans, a été immobilisé par le public. Elle devrait présider une réunion de crise au cours de la matinée.

La famille de l'homme soupçonné d'avoir foncé sur des musulmans au volant d'une camionnette devant la mosquée londonienne de Finsbury Park s'est dit "dévastée" par la "folie" de cette attaque. "Il en a traîné quelques-uns sur plusieurs mètres", a raconté à un témoin de l'attaque.

"Il s'est engagé dans une allée et il a roulé sur des gens".

"Je veux tuer tous les musulmans", aurait-il crié selon Khalid Amin, un témoin interrogé par la BBC.

Les passants ont réussi à l'immobiliser après qu'il eut essayé de fuir. J'ai essayé d'arrêter [le suspect], certaines personnes le frappaient, mais j'ai dit de l'arrêter et de le garder jusqu'à ce que la police soit arrivée. Ce dernier a obtenu confirmation auprès d'une voisine que la maison appartient à Darren Osborne, l'homme de 47 ans que plusieurs médias britanniques ont identifié comme l'auteur de l'attaque.

Il a été transporté dans un hôpital afin d'être examiné et il sera ensuite placé en détention et soumis à une évaluation psychiatrique selon ce qu'a déclaré la police lundi matin. "Je suis alors retourné sur mes pas pour essayer d'aider les gens, leur donner de l'eau, aider la police".

Un homme qui recevait des premiers secours après un malaise intervenu avant que ne surgisse la camionnette est décédé sur place à 01H04, la police cherchant à déterminer si l'attaque a joué un rôle dans son décès, a indiqué Neil Basu, un responsable de l'anti-terrorisme. "C'est le mois sacré du ramadan".

"Notre communauté est en état de choc", a-t-il ajouté, condamnant cette "attaque terroriste haineuse" et appelant les fidèles qui assistent aux prières à se montrer vigilants.

Selon la chaîne Sky TV, au moins dix personnes ont été fauchées par le véhicule.

Pour Adnan Rashid, "les terroristes n'ont pas de couleur, ils n'ont pas de religion, ils ne font partie d'aucune communauté".

"Le maire de Londres Sadiq Khan a dénoncé une " attaque terroriste " et la police traite l'attaque comme un " acte terroriste", a précisé la ministre de l'Intérieur Amber Rudd.

Selon le Conseil des musulmans du Royaume-Uni (MCB), l'attaque a eu lieu devant la mosquée de Finsbury Park, située au nord-est de Londres.

Ces derniers venaient écouter les prêches enflammés du religieux radical Abou Hamza el-Masri.

La direction de la mosquée a changé depuis.

A déclaré David Robinson, 41 ans, qui était présent au moment du drame. La police a momentanément coupé la circulation autour des lieux et dressé un cordon de sécurité.

Cet événement a lieu dans un climat d'extrême fébrilité, alors que le Royaume-Uni a été frappé par trois attentats en trois mois, dont deux impliquant des véhicules ayant fauché des piétons. Cinq personnes avaient été tués.

Le 22 mai à Manchester, un attentat-suicide revendiqué par le groupe jihadiste Etat islamique avait fait 22 morts et une centaine de blessés à la sortie d'un concert de la pop-star américaine Ariana Grande.

Dernières nouvelles