Législatives : voici la nouvelle Assemblée nationale

Bureau de vote au Rize centre de mémoire culture et échange. Villeurbanne France 18 juin

Résultats législatives 2017 : record battu pour le nombre de députées à l'Assemblée

Au total, 577 députés pour débattre des lois durant les cinq années à venir. De plus, selon Les Décodeurs du journal Le Monde, les femmes étaient davantage envoyées au casse-pipe - les circonscriptions les plus difficiles à gagner - chez LR que dans les autres formations. Sur les 345 députés candidats à leur réélection, seuls 140 ont passé la rampe. Il n'a fait qu'augmenter au fil des élections pour atteindre 26,9% lors des précédentes législatives de 2012 (155 femmes contre 422 hommes). 145 députés seulement sont reconduits, tandis que 432 sièges, c'est à dire 75% de l'Assemblée, sont des nouveaux venus.

L'Assemblée perd plus de cinq ans de moyenne d'âge en passant de 54 ans, en 2012, à 48 ans et huit mois, en 2017. Inédit sous la V République. A noter que les partis présentant trop de femmes, comme le parti de Nicolas Dupont-Aignan Debout la République (devenu Debout la France) en 2012 -soit 55,4% de candidates présentées- sont également pénalisés. Le Parti socialiste (54 ans en moyenne), le Parti communiste (54 ans et demi) et l'UDI (56 ans et demi) ont les moyennes d'âge les plus élevées au sein du nouvel Hémicycle.

Comme en 2012, le plus jeune député est membre du FN.

Le plus jeune député est Ludovic Pajot, 23 ans, issu des rangs du Front national.

Soit la moyenne d'âge de la nouvelle Assemblée (48,8 ans précisément).

Selon le HCE, cette évolution de 12 points par rapport à 2012 a été permise grâce à "l'effet conjugué des contraintes" (loi sur le non cumul des mandats et doublement des pénalités financières pour les partis ne respectant pas la parité des candidatures) et "l'objectif affiché de parité de la part du parti de la majorité présidentielle", la République en Marche, arrivé largement en tête aux législatives dimanche. Mais pour la parité, ce n'est pas encore ça, la moitié de la représentation nationale étant à 289. "Le compte n'y est toujours pas, loin s'en faut", dénonçait fin mai le Haut Conseil à l'égalité entre les femmes et les hommes. C'est désormais chose faite même si on est loin d'un bouleversement. La part de moins de 30 ans bondit (de 4 à 29 députés), celle des trentenaires/quadragénaires progresse fortement (271 députés contre 197 en 2012) tandis que celle des sexagénaires est presque divisée par deux (87 députés, contre 171 il y a cinq ans).

Dernières nouvelles