L'étudiant américain libéré par la Corée du Nord est décédé

L'étudiant américain Otto Warmbier à la Cour suprême de Pyongyang

Jon Chol Jin Pyongyang relâche l’étudiant US condamné à 15 ans de travaux forcés

"Entouré par sa famille qui l'aime, Otto est décédé aujourd'hui à 14H20" (20H20 heure belge) à Cincinnati (Ohio, nord), a écrit la famille.

Le jeune homme de 22 ans avait été arrêté en janvier 2016 alors qu'il se trouvait en Corée du Nord dans le cadre d'un voyage organisé pour le Nouvel An. "Il semblait très mal à l'aide, presque angoissé", ont raconté ses proches.

Condamné à 15 ans de travaux forcés en mars 2016, Otto Frederick Warmbier est décédé ce lundi, peut de temps après sa libération. Mais "bien que nous n'allions plus jamais entendre sa voix, en une journée la contenance de son visage avait changé - il était en paix". Il avait ensuite été condamné à quinze ans de travaux forcés par la Cour suprême nord-coréenne après avoir avoué le vol d'une affiche ornée d'un slogan politique dans un hôtel de Pyongyang où il était hébergé.

Vendredi, les médecins américains avaient indiqué qu'il n'avait pas contracté un cas de botulisme, comme certains médias l'avaient affirmé, mais qu'il souffrait " de graves lésions cérébrales ".

La famille a remercié le centre médical de l'Université de Cincinnati de l'avoir soigné, ajoutant toutefois qu'avec "l'horrible mauvais traitement" qu'il avait reçu en Corée du Nord, "aucun autre résultat n'était possible".

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP.

Dernières nouvelles