La Nasa annonce la découverte de dix exoplanètes potentiellement habitables

Impression d'artiste des dix exoplanètes chaudes de Jupiter fournie par l'ESA et la NASA le 9 décembre 2015  ESA  Hubble  AFP  Archives

Impression d'artiste des dix exoplanètes chaudes de Jupiter fournie par l'ESA et la NASA le 9 décembre 2015 ESA Hubble AFP Archives

Les scientifiques n'arrivent pas encore à expliquer ce "fossé" dans leur répartition mais "chacun des résultats a des implications significatives dans la recherche de la vie", précise la NASA.

En février des astronomes avaient annoncé la découverte avec un autre télescope spatial américain, Spitzer, de sept planètes rocheuses d'une taille comparable à la Terre en orbite autour d'une seule étoile Trappist-1, une première.

Parmi les 219 planètes, situées en dehors de notre système solaire, récemment observées par le télescope. Au total, Kepler a détecté 4034 exoplanètes dont 2335 qui ont été confirmées par d'autres télescopes.

Lundi 19 juin 2017, une nouvelle annonce de la NASA a de quoi réjouir les amateurs de science-fiction: dix nouvelles planètes potentiellement habitables ont été confirmées après analyse des données de Kepler. En tout cas, la NASA se crée une belle petite collection de planète: "Ce catalogue minutieux est le fondement scientifique qui permettra de répondre directement à l'une des questions les plus brûlantes en astronomie consistant à déterminer le nombre de planètes sœurs de la Terre dans la galaxie" déclare Susan Thompson, scientifique de l'équipe Kepler.

Ces mondes rocheux ne sont situés ni trop près de leur étoile, ce qui pourrait les rendre trop chaud, ni trop loin de celle-ci, et donc trop froids pour que l'eau liquide y existe. "Il s'agit de la version la plus complète et détaillée du catalogue des exoplanètes dénichées à partir des données recueillies pendant quatre années d'observations de ce télescope", détaille la Nasa dans un communiqué de presse.

Kepler a été lancé en 2009 mais sa mission initiale s'est achevée en 2013 en raison d'une panne de ses gyroscopes. Le télescope a scruté 150.000 étoiles dans la constellation du Cygne.

Toutes ces planètes se trouvent à plusieurs années-lumière de la Terre, les plus lointaines étant distantes des milliers d'années-lumière. Les nouvelles données obtenues depuis pourraient donc augmenter encore le nombre de planètes découvertes.

Dernières nouvelles