Le Bourget: série de commandes pour Airbus, Boeing, et les motoristes

Boeing : le constructeur annonce les avions sans pilote et c'est assez effrayant

Moindre euphorie pour le Salon aéronautique du Bourget qui s'ouvre lundi 19 juin

Après les journées professionnelles organisées de lundi jusqu'à jeudi, le grand public pourra, à compter de vendredi, admirer les ballets aériens et les avions disposés sur le "static", c'est-à-dire au sol, avec comme nouveautés cette année l'A321neo et l'A350-1000 d'Airbus, le Boeing 787-10 "Dreamliner" et le 737 Max 9 ou encore l'Antonov 132 D.

Le géant de Seattle a divulgué dans la foulée la première commande pour dix appareils 737 MAX 10 pour un montant de 1,25 milliard de dollars, provenant du loueur d'avions BOC Aviation.

Airbus a immédiatement répliqué à son rival historique en annonçant une commande de 100 A320neo pour plus de 10 milliards de dollars.

Le plus grand salon aéronautique du monde attend sous une météo radieuse plus de 350.000 visiteurs du 19 au 25 juin, dont 150.000 professionnels, et 2.370 exposants.

Sur le seul segment moyen-courrier, l'avionneur américain a dévoilé plusieurs commandes pour le 737 MAX 10, une version allongée de son mono-couloir destinée à contrer la concurrence de l'A321neo d'Airbus.

Le lancement officiel des négociations du Brexit, la visite d'Emmanuel Macron au Salon du Bourget et les dernières annonces d'Airbus et Boeing: voici trois informations économiques à retenir ce lundi.

L'avionneur européen s'est grâce à lui taillé une part de 60% du marché sur le segment des moyen-courriers re-motorisés.

Coté militaire, le clou du spectacle sera la première en France du F-35A, l'avion de combat de dernière génération de l'US Air Force, développé par Lockheed Martin, qui effectuera des démonstrations en vol.

Les appareils sont issus de la conversion d'une précédente commande. John Leahy, le directeur commercial d'Airbus, a ainsi prévenu en ouverture du salon que les commandes risquent de se signer au ralenti cette année, comme dans l'ensemble de l'industrie.

L'industrie reste portée par la croissance du trafic aérien dans le monde.

Le géant européen estime qu'il faudra produire 35.000 nouveaux appareils d'ici 2036, pour une valeur de 5.300 milliards de dollars. Cette nouvelle commande porte à près de 600 le nombre d'avions commandés par le loueur dont 220 de la famille des A320neo, la version remotorisée (plus économe en carburant) du moyen-courrier vedette du constructeur. " Le MAX 10 doit apporter plus de valeur pour nos clients et plus d'énergie au marché ", a déclaré le patron du groupe Boeing, lors de la conférence de presse inaugurale du Bourget. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Dernières nouvelles