Les américains savaient que le Qatar et l'Arabie saoudite finançaient Daech — Wikileaks

Vue sur Doha au Qatar le 5 juin 2017

Vue sur Doha au Qatar le 5 juin 2017

"Je les connais bien (les dirigeants du Qatar), et si cela avait été le cas, j'aurais été le premier chef d'Etat à leur faire face", a-t-il ajouté.

L'Arabie saoudite et ses alliés, qui ont rompu leurs relations diplomatiques avec Doha, ont publié vendredi une liste de personnes et organisations qui seraient liées à des activités "terroristes" soutenues, selon eux, par le Qatar. La Mauritanie a à son tour rompu ses relations diplomatiques avec le Qatar, selon son agence de presse officielle.

En 2012, les Emirats ont durci les peines de prison sanctionnant la cybercriminalité.

Il faut remarquer que la liste pourrait se rallonger si l'on s'en réfère aux alliés de l'Arabie saoudite sur le continent africain.

La Jordanie a annoncé une réduction de sa représentation diplomatique, et le retrait de la licence de la chaîne qatarie Al Jazeera sur son territoire.

"Nous sommes prêts à assumer toutes nos responsabilités afin de permettre qu'une solution aux problèmes que connaissent le Qatar et les autres pays soit trouvée", a déclaré M. Erdogan.

"Réaffirmant l'engagement du Gabon à lutter contre le terrorisme sous toutes ses formes et manifestations, Le Gabon, dans l'esprit du récent sommet de Riyad et en solidarité avec l'Arabie saoudite, les Emirats arabes unis et l'Egypte, condamne les agissements récurrents du Qatar en faveur du terrorisme ", souligne le gouvernement dans son communiqué. Trouver une issue à cette crise serait un pas de plus en ce sens.

Le président des États-Unis Donald Trump a proposé mercredi, lors d'un entretien téléphonique avec l'émir du Qatar, cheikh Tamim ben Hamad Al-Thani, son aide pour apaiser les tensions entre les pays du Golfe, évoquant une possible rencontre à la Maison Blanche.

La base militaire turque au Qatar devrait accueillir 3000 soldats et plus "si besoin", avait indiqué l'ambassadeur de Turquie au Qatar l'année dernière. "Le Qatar accueille divers groupes terroristes pour déstabiliser la région, comme la confrérie des Frères musulmans, Daech (acronyme en arabe de l'Ei) et Al-Qaïda", a accusé ce responsable saoudien. Le ministre émirati a cependant exclu que la tourmente actuelle dégénère.

Dernières nouvelles