Majorité absolue pour La République en Marche — Législatives françaises

Ce deuxième tour des élections législatives n'a cependant pas mobilisé les électeurs puisqu'à 17h, la participation s'élevait à 35,33% soit la participation la plus faible depuis vingt ans.

Selon les premières projections Kantar Sofres-onepoint à 20 heures, La République en marche et le MoDem arrivent en tête avec 360 sièges à l'Assemblée nationale obtenant la majorité absolue, devant Les Républicains/UDI/Divers droite (133 sièges).

Les Républicains avec l'UDI et des candidats divers droite sont crédités pour le moment d'environ 125 sièges, dont une centaine pour LR.

L'abstention au 2e tour a atteint 57 pc, dépassant le niveau déjà historique (51,29 pc) atteint au premier tour. LREM peut également se passer de ses alliés, députés du Modem. En queue de peloton, le Front national, confronté à la réduction de son électorat entre le premier tour de la présidentielle et celui des législatives, aurait huit députés élus. Le PS, Parti radical de gauche, divers gauche et écologistes arrivent en troisième position (46 sièges), devant la France insoumise et le Parti communiste (26 sièges). Pour le Parti socialiste et ses alliés (PRG inclus), la déroute est moins catastrophique que redoutée, le PS craignait même de ne pouvoir constituer un groupe parlementaire (15 personnes minimum). La semaine sera aussi dominée par les tractations sur les répartitions des postes clés de l'Assemblée en vue de la séance inaugurale du 27 juin où sera élu le successeur de Claude Bartolone, président de la chambre basse.

Dernières nouvelles