NKM agressée à Paris : Vincent Debraize jugé en comparution immédiate

Nathalie Kosciusko Morizet à sa sortie de l'hôpital Cochin le 16 juin

Nathalie Kosciusko Morizet à sa sortie de l'hôpital Cochin le 16 juin

Il sera jugé ce lundi après-midi, en comparution immédiate à 13 h 30 pour "violences ayant entraîné une incapacité totale de travail inférieure à 8 jours sur personnes chargée d'une mission de service publique" et "outrage", a appris L'Express de source judiciaire.

Le maire de la petite commune de Champignolles dans l'Eure "a reconnu avoir insulté" la candidate LR lors d'une "altercation" jeudi sur un marché de la capitale, mais a contesté "tout contact physique", précise auprès du "Figaro" une source proche de l'enquête. Il a été libéré et placé sous contrôle judiciaire, avec interdiction d'entrer en contact ou d'approcher l'ancienne ministre de l'Ecologie.

Les enquêteurs ont entendu son récit et celui de Nathalie Kosciusko-Morizet lors d'une confrontation samedi après-midi mais leurs versions s'opposent.

"Il a le sentiment d'avoir été victime d'une manipulation politique", a indiqué à l'issue de l'audience l'un de ses avocats, Me Basile Ader.

D'après le récit d'une journaliste de l'AFP, la candidate de 44 ans, battue dimanche par son adversaire de la République en marche Gilles Le Gendre, distribuait des tracts sur le marché de la place Maubert dans le Ve arrondissement lorsqu'un homme les lui a pris pour les lui envoyer au visage, la traitant de "bobo de merde". Via son avocat, Me Lachenaud, il remet en question la version de la candidate LR: "mon client faisait ses courses comme tout un chacun, quand une discussion animée a éclaté avec l'équipe de campagne de NKM". Son client accuse en revanche NKM de l'avoir "provoqué" en lui "chuchotant 'dégage connard' (sic)". Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP.

Dernières nouvelles