ONU: 2016, nouvelle année record pour les déracinés dans le monde

65,6 millions de déplacés en 2016 suite à des conflits

En 2016, 65,6 millions de personnes ont fui des conflits dans le monde, un nouveau record

Entre 2015 et 2016, le HCR enregistre 300 000 réfugiés de plus.

Parmi les déplacés forcés, 22,5 millions de personnes ont cherché à se mettre en sécurité en traversant des frontières internationales, 40,3 millions se sont déplacées au sein des frontières de leur propre pays et 2,8 millions ont demandé l'asile dans le monde, précise le rapport.

"Le chiffre global de 65,6 millions est en légère augmentation par rapport aux 65,3 millions" de 2015, a déclaré le Haut-Commissaire pour les réfugiés Filippo Grandi en présentant le rapport annuel de l'agence onusienne.

Le Représentant du Haut Commissariat des Nations unies pour les réfugiés (HCR) au Maroc, Jean Paul Cavaliéri s'est félicité de la politique volontariste et humaniste menée par le Maroc en matière d'immigration et d'asile, à l'occasion de la journée mondiale des immigrés, célébrée le 20 juin de chaque année.

La majeure partie des personnes qui quittent leur lieu de vie, que ce soit en raison de conflits, de menaces les concernant ou pour des motifs économiques, restent dans leur propre pays. La Syrie, l'Irak et la Colombie sont les principaux foyers des déplacements internes.

65,6 millions de déplacés en 2016 suite à des conflits
65,6 millions de déplacés en 2016, un nouveau record

Le conflit en Syrie, qui a démarré en 2001, continue de générer le plus grand nombre de réfugiés (5,5 millions au total), avec près de 825.000 nouveaux enregistrements en 2016, selon le HCR.

La persistance de cette guerre civile préoccupe fortement le HCR, d'autant que l'appel de fonds des humanitaires est moins financé cette année qu'en 2016, et ce malgré les milliards de dollars d'aide promis début avril à Bruxelles par la communauté internationale. Cette baisse drastique de financement fait craindre au Haut-Commissaire pour les réfugiés que la Syrie devienne "un conflit oublié".

Plongé depuis décembre 2013 dans une guerre civile, le Soudan du Sud a vu la mort de dizaines de milliers de personnes et le déplacement de plus de 3,7 millions de personnes.

"D'autre part, il a tiré la sonnette d'alarme sur la détérioration de la situation au Soudan du Sud, " après l'échec catastrophique des efforts de paix en juillet ". Selon le rapport du HCR, le nombre de réfugiés sud-soudanais a bondi de 64% durant les six derniers mois de l'année 2016, pour atteindre 1,4 million de personnes. Depuis janvier, environ un demi-million de réfugiés supplémentaires ont été enregistrés, s'est alarmé M. Grandi.

Selon ce rapport, la très grande majorité des réfugiés se trouvent dans des pays en développement ou à revenu moyen. En proie aux nombreux conflits qui minent plusieurs régions à travers la planète, leur nombre a atteint 65,6 millions en 2016.

Dernières nouvelles