Piétons fauchés à Londres: un mort et huit blessés

L'incident a eu lieu dans le quartier de Finsbury Park

L'incident a eu lieu dans le quartier de Finsbury Park Image Reuters

" Huit blessés ont été conduits dans trois hôpitaux différents " et deux autres personnes, légèrement blessées, ont été soignées sur place.

'La police a été appelée juste après 00h20 (01h20 en Suisse) après le signalement qu'un véhicule est entré en collision avec des piétons', a indiqué la police dans un communiqué.

Dans la nuit de dimanche à lundi, dans les rues du quartier de Finsbury Park, le conducteur d'une camionnette blanche a foncé sur un groupe de personnes, près d'une mosquée.

Harun Khan, Le secrétaire général du conseil des musulmans a déclaré sur twiter être choqué d'apprendre qu'une voiture ait renversé intentionnellement des fidèles musulmans qui sortaient d'une mosquée à Finsbury Park, au Nord de Londres.

La police britannique tente d'établir le profil de l'homme de 47 ans, détenu pour "terrorisme", qui a foncé avec sa camionnette en plein ramadan sur des musulmans sortant de la mosquée de Finsbury Park, à Londres. Une prière à lieu aux alentours de minuit.

Et d'après plusieurs organisations musulmanes, les fidèles ont été visés lors de cette attaque. La police a momentanément coupé la circulation autour des lieux et dressé un cordon de sécurité.

Ce dernier a obtenu confirmation auprès d'une voisine que la maison appartient à Darren Osborne, l'homme de 47 ans que plusieurs médias britanniques ont identifié comme l'auteur de l'attaque.

L'homme, âgé de 47 ans, d'abord arrêté pour tentative de meurtre, est détenu "pour avoir commis, préparé ou incité à un acte de terrorisme, y compris le meurtre et la tentative de meurtre", a précisé la police dans un communiqué.

La mosquée de Finsbury Park était connue, au début des années 2000, pour être un haut lieu des militants islamistes de Londres qui venaient écouter les prêches d'Abou Hamza.

Selon la chaîne Sky TV, au moins dix personnes ont été fauchées par le véhicule. Celui-ci a été condamné à la perpétuité en 2015 aux États-Unis pour onze chefs d'inculpation liés à une prise d'otages et pour terrorisme.

Cet événement a lieu dans un climat d'extrême fébrilité, alors que le Royaume-Uni a été frappé par trois attentats en trois mois, dont deux impliquant des véhicules ayant fauché des piétons. La reine Elizabeth II a adressé samedi à ses sujets un message d'une gravité inhabituelle.

Le hashtag #WeStandTogether, qui appelle à la solidarité après les derniers attentats qui ont ensanglanté le Royaume-Uni, a refait surface après cette attaque contre des musulmans à Londres. Cinq personnes avaient été tuées.

Le 22 mai à Manchester, un attentat-suicide revendiqué par le groupe jihadiste Etat islamique avait fait 22 morts et une centaine de blessés à la sortie d'un concert de la pop-star américaine Ariana Grande.

Et dans la nuit du 3 au 4 juin, trois assaillants à bord d'une camionnette avaient foncé sur la foule sur le London Bridge, puis poignardé plusieurs personnes à Borough Market avant d'être abattus par la police.

La direction de la mosquée a depuis changé plus de lettres de menaces reçues reçues après les attentats à Paris en novembre 2015. Huit personnes ont trouvé la mort, dont trois Français, dans cette attaque également revendiquée par Daech.

Dernières nouvelles