Ferrand: "Pas question d'immunité" parlementaire si la justice "souhaite m'entendre"

France: un ministre ciblé par une enquête quitte le gouvernement

Ferrand va briguer la présidence du groupe REM

Richard Ferrand va donc être exfiltré. Dans un communiqué, le parti estime qu'Emmanuel Macron "tourne le dos à son objectif d'exemplarité dès le lendemain des élections".

Le nom du remplaçant de Richard Ferrand au ministère de la Cohésion des territoires sera connu dans l'après-midi du 20 juin, lorsque le remaniement opéré par Edouard Philippe sera officiellement annoncé.

L'un comme l'autre sont susceptibles de devoir répondre à la justice un jour ou l'autre après l'ouverture d'une enquête pour "abus de confiance et recel" le 9 juin par le parquet de Paris. Elle devra déterminer si le MoDem a employé des collaborateurs aux frais du Parlement européen où ils auraient occupé des emplois fictifs d'attachés parlementaires. Son départ du gouvernement n'est " pas du tout lié aux affaires, c'est vraiment l'inverse ", insiste-t-on dans l'entourage du chef de l'Etat. "Tout est ouvert pour moi". C'est un poste clé pour le finistérien qui serait alors chef de la majorité à l'Assemblée. "Ce sont deux engagements passionnants", a confié au Parisien celle qui a été élue députée à Paris dimanche. "Alors que s'il avait été ministre, là il y avait démission, donc il y avait crise". Selon lui, le garde des Sceaux a "vocation à être au gouvernement". Pour rappel, Pierre Joxe avait été brièvement le ministre de l'Industrie du gouvernement Mauroy en mai juin 1981, avant de démissioner et de prendre la présidence du groupe PS. Selon les informations du Figaro, ce remaniement pourrait voir émerger "la nomination de quelques secrétaires d'État dans des secteurs ciblés, comme le Logement ou le Commerce extérieur".

Levant un coin de voile sur la composition de sa nouvelle équipe, Edouard Philippe a glissé qu'il n'était "pas impossible" qu'elle comprenne de nouveaux membres appartenant aux Républicains (LR).

Parlementaire expérimenté, Richard Ferrand, ex-socialiste rallié de la première heure à Emmanuel Macron, a été réélu député dans sa circonscription de Bretagne avec plus de 56% des voix dimanche, en dépit de l'affaire qui le vise.

Celui qui disait, il y a trois semaines de cela, qu'il avait encore un avenir au gouvernement, semble avoir changé d'avis.

Dernières nouvelles