France : le MoDem quitte le gouvernement

Corinne Lepage le 10 février 2017 à Montlouis-sur Loire- GUILLAUME SOUVANT- AFP  Archives

Corinne Lepage le 10 février 2017 à Montlouis-sur Loire GUILLAUME SOUVANT

Est-ce cette affaire qui pousse François Bayrou à la sortie? Même son de cloche du côté de Brice Hortefeux (LR) qui a moqué le nombre de départs sur RTL: " À ce rythme-là, cela veut dire qu'on userait 180 ministres pendant le quinquennat.

Le premier Conseil des ministres du nouveau gouvernement se tiendra jeudi matin à l'Elysée, a-t-on appris de source gouvernementale.

Le nom du maire de Pau revient dans cette affaire: sa chef de cabinet, embauchée en 2008 à mi-temps, a fini par cumuler cet emploi avec celui d'assistante parlementaire de Marielle de Sarnez.

" Nous n'avons jamais eu d'emplois fictifs au MoDem".

Pour le porte-parole du gouvernement Christophe Castaner, la décision de François Bayrou, qui relève selon lui d'un "choix personnel", permet de simplifier la "situation". "Le bâillon n'est pas mon sport préféré", a-t-il ajouté en réponse à une question. Mardi, Marielle de Sarnez a enfin évoqué la possibilité de quitter le gouvernement. François Bayrou met en avant deux arguments principaux.

A noter aussi que Muriel Pénicaud, ministre du Travail a conservé son poste alors qu'elle pouvait paraître à son tour menacée, au lendemain de perquisitions effectuées dans les locaux de Business France, organisme de promotion de la France auprès des investisseurs étrangers dont elle fut directrice générale. "Je n'accepte pas de vivre sans liberté de parole".

Ne pas exposer le gouvernement, et encore moins le président de la République, à une "campagne mensongère". "Chaque fois qu'il y aura quelque chose à dire à des Français, à des responsables, qu'ils soient politiques, qu'ils soient journalistiques, qu'ils soient médiatiques, chaque fois qu'il y aura quelque chose à dire, je le dirai", avait déclaré le patron du MoDem, lors d'un déplacement de soutien en vue des élections législatives. "Et j'essaie d'être franc", répondait-il au Premier ministre. Et je choisis de préserver la loi de moralisation et de confiance dans la démocratie.

Je le dis comme je le pense: nous ne pouvons pas vivre dans une société de perpétuelle et universelle dénonciation. "Toute la politique française en subirait les conséquences", a lancé le président de la région Auvergne-Rhône-Alpes à l'adresse d'Emmanuel Macron, alors que M. Ferrand et Mme de Sarnez devraient prendre la tête des groupes La République en marche!(LREM) et MoDem au Palais-Bourbon.

Le fils de la ministre des affaires européennes, Augustin Augier, a ainsi été employé par le groupe UDF à l'Assemblée nationale comme "chargé d'étude" de janvier 2003 à mai 2005. La présence d'élus centristes dans la majorité d'Emmanuel Macron et celle de la Région pourrait en effet commencer à agacer Laurent Wauquiez. C'est quelqu'un que j'estime, je trouve qu'il est magnifiquement à la hauteur de sa fonction.

Dernières nouvelles