Thierry Solère (LR) annonce la création des " Républicains constructifs "

Le député LR Thierry Solère le 12 octobre 2016 à Boulogne-Billancourt près de Paris

Le député LR Thierry Solère le 12 octobre 2016 à Boulogne-Billancourt près de Paris

Ce mercredi 21 juin en fin de matinée, Thierry Solère, chef de file officieux des députés "constructifs", a annoncé mercredi la création d'un groupe commun avec les centristes de l'UDI à l'Assemblée nationale, actant la scission de la droite au Parlement. Lagarde, selon lequel "18 parlementaires" UDI ont déjà la "volonté de construire un groupe le plus large possible", ce groupe peut devenir "la troisième force politique de l'Assemblée".

Selon Laure de la Raudière, ce groupe, qui devrait s'appeler "Les constructifs", comptera "au moins 25 députés LR", et au total "une quarantaine de membres" si les députés UDI rejoignent ce groupe, comme les discussions en cours le laissent, selon elle, augurer.

Le groupe parlementaire de droite indépendant de Les Républicains, les fameux constructifs, a un nom et il est long.

Sur la constitution de ce groupe de députés, Thierry Solère a pécisé "travailler à cela en ce moment", sans toutefois indiquer le nombre dprécis de députés qui pourraient figurer dans ce groupe parlementaire.

Ces députés LR "constructifs" ne devraient pas se rendre à l'élection du président de groupe LR, prévue mercredi matin.

Sur LCI, le secrétaire général du parti Les Républicains Bernard Accoyer a " regretté " la démarche de M. Solère. "Je suis de droite, je me suis fait élire sur une étiquette de droite, mais j'ai dit à mes électeurs ce que j'allais faire pendant toute la campagne", a-il déclaré, réitérant son intention de voter la confiance au gouvernement. "Si on vote contre, c'est qu'on cherche à faire tomber le gouvernement, or ce gouvernement est légitime et il vaut mieux une présomption de confiance qu'autre chose", a-t-il ajouté.

"L'UMP en 2002, c'est 365 députés de droite à l'Assemblée".

Dernières nouvelles