Des députés REM récusent toute crise politique — Départs du gouvernement

Sylvie Goulard assiste à une cérémonie marquant l'anniversaire de l'Appel du Général de Gaulle le 18 juin 2017 à SuresnesPlus

Sylvie Goulard assiste à une cérémonie marquant l'anniversaire de l'Appel du Général de Gaulle le 18 juin 2017 à SuresnesPlus

Outre M. Bayrou et Mme Goulard, le gouvernement d'Édouard Philippe formé il y a un mois comptait une autre centriste membre du MoDem, Marielle de Sarnez, ministre des Affaires européennes. La numéro 4 du gouvernement a annoncé sa décision de ne plus "faire partie du gouvernement" en raison de l'enquête ouverte pour des soupçons d'emplois fictifs au Modem.

Tout a commencé le 22 mars, avec l'enquête préliminaire pour abus de confiance concernant 19 eurodéputés - dont Marielle de Sarnez -, dont les assistants auraient cumulé leur travail avec des fonctions politiques.

Il fait désormais partie de la dizaine de collaborateurs du Modem, qui sont dans le collimateur de la justice. "Il était dans une situation plus délicate que Sylvie Goulard".

Le premier Conseil des ministres du nouveau gouvernement se tiendra jeudi matin à l'Elysée, a-t-on appris de source gouvernementale. Le Canard enchaîné, dans son édition du 21 juin, raconte les coulisses de ce départ fracassant. "Nous n'avons jamais eu d'emplois fictifs" au MoDem, a-t-il assuré, en listant les preuves matérielles qui pourront le prouver. Les enquêteurs s'interrogent sur un possible "délit de favoritisme" dont aurait pu bénéficier Havas de la part de Business France, pour l'organisation, en janvier 2016, d'un événement à Las Vegas autour d'Emmanuel Macron, alors ministre de l'Economie. "Je m'applique le critère d'exigence qui correspond à la vision que je me fais de l'Etat!". Il était pour cela payé par des fonds européens mais travaillait dans le même temps, à l'institut de formation du Modem.

François Bayrou n'a pas hésité à faire référence à la Seconde guerre mondiale et aux "lettres anonymes" qui circulaient sous l'Occupation allemande. Elle ne voulait être en aucun cas un poids ou un handicap pour le gouvernement, explique-t-on dans son entourage.

"Toute remarque faite en privé sur certaines méthodes journalistiques est immédiatement regardée comme une pression, comme si les critiques devaient être à sens unique", a taclé François Bayrou, en référence à un appel qu'il avait passé à l'un des rédacteurs en chef de France Inter après leur enquête.

Tout commence avec une dénonciation d'une élue FN, parti lui-même touché, comme sa présidente Marine Le Pen, par une affaire d'emplois fictifs présumés au Parlement européen. Le neveu s'occupait pour sa part des réseaux sociaux lors de la campagne municipale de 2008 et pour le compte de la fédération de Paris du MoDem, présidée alors par Marielle de Sarnez.

Richard Ferrand, fragilisé lui aussi par une enquête judiciaire, va lui aussi quitter son poste de ministre la Cohésion des territoires pour diriger le groupe La République en Marche (LREM) à l'Assemblée nationale.

Le MoDem hors du gouvernement? .

Le secrétaire général de la présidence, Alexis Kohler pourrait être amené à annoncer la composition du gouvernement Philippe 2 ailleurs que sur le perron du palais présidentiel, comme il est de tradition. Le président du Modem est trop fin politique pour ignorer qu'il lui aurait été impossible de porter la loi sur la moralisation de la vie politique au Parlement.

Dernières nouvelles