Le nouveau gouvernement vient d'être dévoilé — Remaniement

Gouvernement: suivez l'annonce du remaniement en direct

Le nouveau gouvernement va être modifié et complété à l'issue du remaniement post législativesPlus

Florence Parly est nommée ministre des Armées.

Benjamin Griveaux est nommé secrétaire d'Etat auprès du ministre de l'Economie Bruno Le Maire.

Le ministre de la Justice François Bayrou a annoncé mercredi matin à l'AFP son départ du gouvernement, indiquant qu'il s'en expliquerait dans une conférence de presse à 17H00. "Je choisis la liberté de jugement et la liberté de parole, je choisis de préserver la loi de moralisation et de confiance dans la démocratie", a ajouté l'allié d'Emmanuel Macron lors de l'élection présidentielle.

Mais ils occuperont des postes beaucoup moins importants au sein de la nouvelle équipe, avec Jacqueline Gourault (ministre auprès du ministre de l'Intérieur) et Geneviève Darrieussecq (secrétaire d'Etat auprès de la ministre des Armées).

Le nouveau gouvernement s'étoffe de sept membres supplémentaires et compte au total 29 personnes - 19 ministres et dix secrétaires d'Etat - et respecte la parité (14 hommes et 15 femmes) (voir liste complète). Il comprend 17 personnes issues de la société civile.

Autre explication: François Bayrou se devait de mettre fin à une "situation [qui] exposait le président de la République et le gouvernement [.] Je choisis de ne pas exposer à des campagnes mensongères le gouvernement et le président de la République que je soutiens". Le parti centriste est, en effet, visé par une enquête sur les assistants parlementaires de ses députés européens. C'est une majorité à deux piliers et ce n'est pas par hasard. M. Bayrou a également assuré avoir discuté de sa démission dès le début de l'enquête sur le Modem, qui a été ouverte le 9 juin.

"Nous n'avons pas le sentiment quil y ait de difficulté politique avec le MoDem", a-t-on dit dans l'entourage d'Emmanuel Macron.

"C'est une décision pour servir", a souligné François Bayrou en estimant qu'il aiderait davantage le chef de l'Etat "avec la liberté de parole" retrouvée en dehors du gouvernement que "bâillonné".

"Il y a un sujet qui est un choix en responsabilité de François Bayrou et de Marielle de Sarnez", ajoute-t-on.

Le prochain conseil des ministres se tiendra jeudi à l'Elysée à 10h00.

Dernières nouvelles