Mionistère de la cohésion des territoires : Richard Ferrand sur le départ

Le député FN Louis Aliot le 7 juin 2017 à Saint-Laurent-de-la-Salanque dans les Pyrénées-Orientales

Le député FN Louis Aliot le 7 juin 2017 à Saint-Laurent-de-la-Salanque dans les Pyrénées-Orientales

Richard Ferrand a donné sa version de la raison pour laquelle il quitte le gouvernement afin de prendre la tête du groupe des députés de la République en marche à l'Assemblée nationale.

"Il m'a dit que j'avais un beau chantier, celui de la cohésion des territoires et qu'il fallait par conséquent qu'il avance et j'espère d'ailleurs qu'un jour je reviendrai vous voir pour en parler", annonçait Richard Ferrand, le 31 mai sur France Inter.

Sur LCI, le secrétaire général des Républicains Bernard Accoyer a aussi lancé qu'"on exfiltre un membre du gouvernement et on le met à l'Assemblée pour qu'il soit moins exposé". Dès lors, l'immunité parlementaire n'empêche "aucun acte d'enquête", nous précisaient il y a déjà dix jours la Chancellerie et l'Assemblée nationale. Mais LR est un parti divisé entre les tenants d'une opposition ferme à Emmanuel Macron et les "constructifs", ceux qui acceptent de travailler avec le président. Seules exceptions: les mesures restrictives ou privatives de liberté (interpellation, garde à vue, détention, contrôle judiciaire), le temps du mandat de député, sauf autorisation du bureau de l'Assemblée nationale. Selon lui, il s'agit là d'une occasion pour eux de "montrer leur liberté" en proposant une autre candidature que celle décidée par Emmanuel Macron. "Si le Procureur souhaite m'entendre, il m'entendra, pas question d'immunité parlementaire", a-t-il assuré au micro de RTL le 20 juin au matin, semblant ainsi faire pleinement confiance à l'indépendance de la Justice. Richard Ferrand, accusé par des révélations du Canard enchaîné de trafic d'influence, pourrait briguer la présidence du groupe parlementaire de la majorité présidentielle après avoir été largement élu dimanche 18 juin dans sa circonscription du Finistère. Trois futurs présidents de groupe sont en effet visés par une enquête...

Dernières nouvelles