"Pas question d'immunité" parlementaire si la justice "souhaite m'entendre" — Ferrand

Législatives 2017 : la Macroland battra-t'elle tous les records d'abstention ?

Richard Ferrand réélu malgré les affaires

Mais l'annonce coup sur coup du départ de deux poids lourds du gouvernement menacés par des enquêtes en cours, Richard Ferrand puis Sylvie Goulard, va entraîner de facto un remaniement d'une tout autre ampleur.

"Le président voulait que Richard Ferrand prenne la tête du groupe car c'est un homme de confiance et d'efficacité", a-t-on déclaré de même source, faisant valoir que le ministre démissionnaire était "la clé de voûte du mouvement" politique du chef de l'Etat. L'annonce devrait avoir lieu dans la journée du 20 juin. Ce qu'a démenti Benjamin Griveaux, député LREM de Paris sur BFMTV: " C'est tout sauf une sanction.

La plupart s'indigne et dénonce le double discours de LREM, à l'instar des Républicains. Au QG du parti, on en sourit d'avance: "Le truc avec Macron, c'est qu'on ne sait jamais ce qu'il va nous sortir de son chapeau".

A cette heure du scrutin, nous ne pouvons pas dire que La république en Marche incarne le grand rassemblement des Français et Françaises. L'élude droite y voit le signe d'un "mépris pour l'Assemblée nationale".

" Si le procureur souhaite m'entendre, il m'entendra, cela va de soi", a affirmé le ministre de la cohésion des territoires, qui va briguer la présidence du groupe LRM à l'Assemblée nationale.

Richard Ferrand "exfiltré" pour lui faire bénéficier de l'immunité parlementaire?

Le Front national (FN) livre une analyse similaire de la situation. Une décision prise à l'Elysée? Car c'est bel et bien à eux qu'appartient la décision de désigner leur président de groupe par un vote. Pour les faits concernés (2010-2011), Richard Ferrand n'était même pas député.

Le résultat de cette élection pourrait être cruciale pour certains ministres dont Richard Ferrand, candidat sur la 6ème circonscription du Finistère; en cas de défaite, il perdrait son siège de ministre. Tel est le message qu'a tenté de faire passer ce mardi matin sur RTL, l'éphémère ministre de la Cohésion des territoires Richard Ferrand. "Il va présider le groupe En Marche", a confirmé le journaliste de la chaîne. En 2012, le taux de participation au second tour des élections législatives à midi s'élevait à 21,41%.

Dernières nouvelles