Un secteur aéronautique dynamique et innovant — Salon du Bourget

Pour Gilles Fournier, le directeur général délégué du Bourget, " ces avions ne sont pas encore assez mûrs pour venir s'exposer " au Salon. C'est Boeing qui arrive en tête devant Airbus.

Le traditionnel match des commandes au salon du Bourget a tourné à l'avantage de l'américain Boeing qui a dominé de la tête et des épaules l'avionneur européen Airbus.

Le géant de l'aéronautique, qui a réalisé un chiffre d'affaires de 95 milliards de dollars en 2016, a une part de marché de 50% dans le civil et le militaire, mais de seulement 7 à 9% dans les services. C'était l'un des principaux enjeux pour les Américains.

John Leahy, qui a présenté le bilan d'Airbus avant celui de Boeing et ne disposait pas des dernières annonces de son concurrent américain, a assuré pourtant qu'en termes de commandes nettes, les deux concurrents étaient à égalité. Il a obtenu des commandes fermes pour 11,5 milliards de dollars. " Le MAX 10 doit apporter plus de valeur pour nos clients et plus d'énergie au marché ", avait déclaré le patron du groupe Boeing, lors de la conférence de presse inaugurale du Bourget. Il faut toutefois souligner que sur ces 361 unités, 214 sont en fait des conversions d'anciens modèles de 737. Il table sur une demande de 41.030 nouveaux appareils dans le monde, pour une valeur de marché de 6.050 milliards de dollars. "Le MAX 10 a volé la vedette", s'est réjoui Ihssane Mounir. Au dernier jour du salon aéronautique du Bourget, Boeing a remporté le trophée des commandes face à son rival historique Airbus.

Le lancement du B737 MAX 10 au salon du Bourget a permis à Boeing de se faire une place sur le segment des monocouloirs de grande capacité. Des contrats à venir qui s'ajoutent aux 100 moyen et long-courriers Airbus déjà commandés par Iran Air. Selon les estimations d'Airbus et de Boeing, le marché chinois absorbera environ 6000 nouveaux avions pour 1000 milliards de dollars au cours des deux prochaines décennies. Prix catalogue: 1,2 milliard de dollars. "La famille A320neo avec ses caractéristiques uniques permettant une efficacité et une fiabilité opérationnelles contribuera à notre stratégie de croissance et d'expansion", a déclaré son président Majid Shekari; "notre succès en tant que compagnie aérienne domestique et régionale sera renforcé par cet investissement dans le monocouloir le plus populaire au monde ".

Par ailleurs, l'avionneur européen va installer à partir de 2019 de nouvelles boîtes noires sur les avions de sa gamme long-courrier, dont une sera "déployable" afin flotter à la surface de l'eau en cas de disparition d'un appareil en mer.

Chaque avion sera équipé de deux enregistreurs, contenant les mêmes données, l'un restant fixe à l'avant de l'appareil, le second étant déployable et installé sur la queue de l'appareil.

Dernières nouvelles