Création de 2500 postes dès la rentrée prochaine — Education prioritaire

Le ministre de l'Education nationale Jean Michel Blanquer

Le ministre de l'Education nationale Jean Michel Blanquer

Jean-Michel Blanquer, le ministre de l'Education nationale.

Mais pour septembre, l'effort se concentre sur les CP des quartiers très défavorisés ("réseaux prioritaires renforcés", REP+) soit environ 2.500 classes.

Concernant les horaires et les tenues de classes mercredi et vendredi après-midi, le ministre a reconnu que "Sous l'apparence de l'uniformité, on a abouti à des situations très fragmentées". "L'objectif c'est d'arriver à 70% des classes de CP en REP+ avec seulement 12 élèves dans une seule salle à la rentrée", précise le ministère.

" L'esprit initial de "plus de maîtres que de classes" était de concentrer les professeurs en CP et CE1. Nous faisons coexister les deux dispositifs pour pouvoir les évaluer et avancer ", explique-t-il.

Un peu plus de 2.500 postes seront puisés dans le vivier des professeurs remplaçants. "Jusqu'à présent les études nationales et internationales ont montré une efficacité des dispositifs de dédoublement", mais pas de dispositif comparable à "+Plus de maîtres que de classes+".

Le ministre de l'Éducation nationale lancera lundi à Tourcoing (Nord) l'opération " un livre pour les vacances " pour les élèves de CM2 des Hauts-de-France.

Dernières nouvelles