Premier faux pas pour la nouvelle ministre des Armées

Philippe Goujon, le maire Les Républicains du XVe arrondissement, ne décolère pas depuis la visite de la ministre à la maison communale où sont hébergés certains militaires de l'opération.

A peine nommée au poste de ministre des Armées, après le départ de Sylvie Goulard, Florence Parly a déjà commis une grave erreur.

Car en arrivant sur les lieux, Florence Parly était escortée d'une horde de caméras de télévision.

Pour lui, avoir rendu public ce lieu met en danger les militaires qui y sont hébergés, ainsi que les habitants du quartier, puisque les forces de l'ordre sont régulièrement la cible de terroristes. "C'est scandaleux", s'indigne Philippe Goujon.

Depuis deux ans, le maire du XVe prête ces locaux gratuitement. "Maintenant, je souhaite que l'armée leur trouve d'autres locaux car je ne peux pas tolérer que les habitants du quartier soient en danger", insiste-t-il. "Depuis le début de l'opération Sentinelle, la vigie de la rue Violet accueille nos militaires qui patrouillent quotidiennement dans la zone. Il sert de lieu de repos aux soldats après chaque patrouille", a réagi le ministère dans les colonnes du Parisien.

Dernières nouvelles