600 tours auraient le même revêtement — Tour Grenfell

DÉMISSION DU CHEF DU CONSEIL DU QUARTIER DE LA TOUR GRENFELL

600 tours auraient le même revêtement — Tour Grenfell

Les habitants de 800 appartements, répartis dans cinq tours appelées Chalcots Estate, ont été évacués dans la nuit pour permettre la réalisation de "travaux urgents" de sécurité incendie, a informé la municipalité de Camden.

Après le terrible drame qui a provoqué la mort de plus de 79 personnes à Londres la semaine dernière, Richard Ferrand, alors ministre de la Cohésion des territoires, avait missionné le CSTB afin d'étudier la réglementation française relative à la sécurité incendie.

Des résidants soutiennent avoir été avertis peu de temps à l'avance qu'ils devaient évacuer leur logement, les forçant ainsi à devoir se tourner vers des foyers d'urgence.

Celui-ci a été installé par le même prestataire qu'à la tour Grenfell. Certains refusaient de quitter leur domicile. 'Tout ce qui nous importe est de mettre les gens en sécurité, pendant que nous procédons à ces travaux urgents'. Au total, 600 bâtiments ont été inspectés après l'incendie de la tour Grenfell. "Pourquoi ne pas nous évacuer plus tôt?" Les habitants seront relogés pendant la durée des travaux qui devraient s'étaler entre deux et quatre semaines. Ce revêtement, composés de polyéthylène (plastique), enchâssé entre deux couches d'aluminium, a été mis en cause dans la propagation rapide des flammes dans la tour jusqu'au sommet.

L'évacuation des tours de Chalcots Estate fait suite à une série de tests sur la sécurité incendie de ces immeubles et jugés insatisfaisants, notamment en ce qui concerne le revêtement extérieur, installé par le même prestataire qu'à la tour Grenfell.

Devant le parlement, jeudi matin, Mme May a rappelé que "le gouvernement a ordonné l'examen des revêtements de tous les immeubles" de logements sociaux et gérés par les pouvoirs publics après le sinistre qui a dévasté la tour Grenfell, un immeuble de logements sociaux de 24 étages où vivaient quelque 600 personnes.

Lors de son allocution vendredi à la presse, Fiona McCormack a expliqué que si l'enquête a révélé que l'incendie n'a pas été déclenché délibérément, la possibilité d'une inculpation pour homicide involontaire n'était pas écartée. Dans un communiqué, le groupe dont le siège est aux Etats-Unis, a affirmé avoir fait de ce problème une question prioritaire et a appelé tous les propriétaires de modèles FF175BP et FF175BG à se faire connaître auprès de ses services. Les 75 premiers immeubles inspectés ont tous été déclarés non-conformes aux normes anti-incendie, a ajouté le ministre en pointant "une faillite catastrophique".

Dernières nouvelles