Ces femmes précaires qui renoncent à se faire soigner

Système de soins9 5 millions de femmes exclues du système de soins Marilyn Perioli

Système de soins9 5 millions de femmes exclues du système de soins Marilyn Perioli

Le Haut conseil à l'égalité entre les femmes et les hommes alerte sur les difficultés d'accès aux soins de santé des femmes en situation de précarité.

Il signale ainsi "l'urgence" de la situation.

C'est particulièrement vrai pour les femmes, qui constituent la majorité des personnes précaires. Pour limiter ces inégalité le rapport recommande notamment de rembourser à 100 % les soins dispensés aux victimes de violences de genre, mais également une automatisation de l'accès à la CMU complémentaire pour les bénéficiaires du RSA.

"Depuis 15 ans, les maladies professionnelles, les accidents de travail et de trajet sont en forte augmentation chez les femmes, en particulier dans des secteurs à forte précarité", souligne le rapport.

Selon ce rapport les accidents de travail touchant cette catégorie ont pratiquement doublé entre 2001 et 2015 avec +81% dans les activités de santé, nettoyage et travail temporaire.

Les femmes en situation précaire ont aussi un suivi gynécologique plus faible que les autres.

"La France et les pays de niveau socio-économique équivalent ont connu une importante amélioration de l'état de santé de leur population, comme en attestent des indicateurs de santé publique: allongement de l'espérance de vie, net recul de la mortalité infantile, etc. Pourtant, les progrès accomplis ne profitent pas à toutes et tous et les inégalités sociales de santé perdurent", annonce le rapport en préambule.

Sans compter qu'une femme qui ne se rend plus chez le gynécologue, faute de moyens, ne se fera pas dépister régulièrement pour les cancers du sein et de l'utérus et mettra ainsi davantage sa santé en danger.

Dernières nouvelles