Qualcomm demande d'interdire la vente de certains iPhone aux États-Unis

Qualcomm souhaite faire barrage aux iPhone et iPad aux États-Unis

Guerre des brevets : Qualcomm demande l'arrêt des ventes de certains iPhone et iPad

Bien qu'Apple et Qualcomm travaillent main dans la main depuis 2016, Intel est également l'un des fournisseurs de modem, et c'est justement ça qui pose problème dans la mesure où ses modems utilisent la technologie de Qualcomm.

Qualcomm espère obtenir l'interdiction, pour Apple, d'importer aux Etats-Unis les iPhone avec puce Intel, ce qui aurait un double effet: limiter la disponibilité des iPhone sur le territoire américain, mais garantir à Qualcomm la vente des iPhone utilisant ses puces: son chiffre d'affaires, dans lequel Apple pèse beaucoup, serait ainsi garanti. Dans sa plainte déposée au tribunal de district des États-Unis, Qualcomm demande des dommages et intérêts. Le fabricant de composants reproche à Apple de ne pas payer pour six de ses brevets. Il vient donc de passer à l'action.

Le feuilleton juridique entre Qualcomm et Apple ne semble pas prêt de s'arrêter.

" Les inventions de Qualcomm sont au cœur de chaque iPhone et s'étendent bien au-delà des technologies modernes ou des standards cellulaires, indique Don Rosenberg, vice-président exécutif et conseiller juridique de Qualcomm, par voie de communiqué".

Qualcomm accuse Apple d'avoir violé six de ses brevets et d'avoir utilisé sa technologie sans son autorisation dans la fabrication de certains iPhone, dont les iPhone 7 et 7 Plus et, peut-être, l'iPhone 8. "Apple continue à utiliser la technologie de Qualcomm tout en refusant de la payer", poursuit-il.

Ces six technologies brevetées influent sur les relations entre le processeur (fabriqué par Apple depuis 2010) et le modem de l'iPhone. La première, portée auprès de l'ITC (International Trade Commission) demande l'interdiction de la vente de certains modèle d'iPhone aux Etats-Unis. Interrogé par l'AFP, Apple a affirmé dans un mail que "les pratiques illégales de Qualcomm font du mal à Apple et au secteur tout entier". Apple avait déposé quelques jours plus tard deux plaintes similaires contre Qualcomm en Chine.

Dernières nouvelles