Tomic et Medvedev repris de volée par la commission arbitrale — Wimbledon (H)

Bernard Tomic reconnaît être démotivé par le tennis qui ne

"Je m'en fous de perdre au premier tour. Dans 10 ans, je n'aurai plus à travailler"

Bernard Tomic (24 ans, 59e) vit une saison 2017 bien compliquée, et son horizon ne s'est pas dégagé mardi, au premier tour de Wimbledon: l'Australien a été nettement dominé par Mischa Zverev (6-4, 6-3, 6-4), une semaine après avoir aisément pris le dessus sur l'Allemand à Eastbourne. Un mal qui a tendance à se répéter pour lui, confiant avoir déjà connu ce sentiment "plein de fois dans sa carrière".

Bernard Tomic est complètement démotivé du tennis. "Mentalement et physiquement, je n'étais pas dans les bonnes dispositions pour performer".

Tomic a écopé une amende de 15 000$, non pas pour des gestes qu'il aurait posés lors de sa défaite au premier tour du simple masculin, mais pour les propos qu'il a tenus lors de la conférence de presse qui a suivi son match. Je me suis ennuyé sur le court, a-t-il concédé. Je vais jouer encore dix ans et je sais qu'après ma carrière, je n'aurai plus à travailler. Il faut respecter le sport, mais je crois que je ne le respecte plus (...) Je ne suis pas content, pas heureux avec moi-même. "C'est mon choix. Je sais que je dois travailler dur et c'est certain que je ne travaille pas assez". Sa réponse mérite le détour: "Si vous demandez à Federer de donner ses 500 millions de dollars, pensez-vous qu'il le ferait?" Une triste première dans l'ère Open pour un pays dont le gazon n'a pourtant aucun secret. "Je n'ai que 24 ans et c'est déjà dur de retrouver de la motivation", a regretté avec honnêteté Tomic, passé professionnel en 2008 alors qu'il n'était encore qu'adolescent et qui participait à son huitième Wimbledon cette année.

Dernières nouvelles