La NASA souhaite dévier la trajectoire d'un astéroïde — DART

NASA Plans to Test Asteroid Deflection Capability

NASA to test tiny spacecraft which could save Earth from doomsday asteroid

Pourquoi? Les raisons sont multiples. La collision d'astéroïde avec la Terre et ses éventuelles conséquences étant trop rares, les moyens engagés dans ce domaine sont minimes. Sans oublier que les experts ont déjà étudié plus de 90% des objets célestes de plus d'un kilomètre.

En revanche, ce sont les astéroïdes dont le diamètre est inférieur au kilomètre mais supérieur à 140 m qui inquiètent. "Pourtant, leur potentiel destructeur est considérable", explique le Parisien. En 2022, la Nasa va réaliser une mission digne du scénario d'Armageddon, mais bien plus angoissante puisque réelle. Le premier ressemble au film "Armageddon" puisqu'il consiste à faire exploser une ogive nucléaire près de l'astéroïde pour le faire dévier. Ce scénario peut en revanche se révéler dangereux puisque si l'explosion n'est pas suffisamment forte, les fragments viendront s'ajouter à la menace pour la Terre.

Dernier scénario possible: faire parvenir des satellites artificiels, les placer en orbite autour de l'objet dangereux pour exercer une force gravitationnelle suffisante, et ainsi le faire dévier.

La troisième piste semble être la meilleure. "En 2020, la Nasa va lancer un impacteur cinétique de 300 kg dans l'espace". Son avantage: sa rapidité et aucun effet secondaire sur la Terre.

Le 30 juin, nous célébrions l'Asteroid Day, une journée qui permet de sensibiliser le grand public et les gouvernements sur les risques de voir un jour la Terre frappée par un astéroïde d'envergure et potentiellement mortel pour une grande partie de la population. L'engin ira s'écraser sur Didymos avec un angle précis et un guidage laser à plus de 6km par seconde. Le plus gros, Didymos A, mesure 800 m de diamètre et sa lune, surnommée Didymoon, est un "poids plume" de 170 m de diamètre. Celui-ci va servir de cible. DART, l'impacteur qui porte donc le nom de la mission, frapperait ainsi Didymoon à une vitesse de 6 km/seconde.

Dernières nouvelles