La fin du tiers payant généralisé — Santé

Pas de tiers payant en novembre

Thinkstock

J'ai lancé une mission IGAS [Inspection générale des affaires sociales] pour évaluer la faisabilité du tiers payant généralisé.

Dans un entretien au Quotidien du médecin, la ministre de la Santé a déclaré que son objectif " serait d'éviter l'obligation de tiers payant généralisé.

Le tiers-payant sur la part complémentaire est déjà facultatif. L'opposition résiduelle au tiers-payant est purement idéologique et assise sur des principes d'un autre âge. Concrètement, le système du tiers payant dispense le bénéficiaire de l'Assurance maladie de faire l'avance de ses frais médicaux. Or, ces conditions ne sont pas encore remplies, même pour les régimes obligatoires.

La ministre a cependant rappelé que cette systématisation du tiers payant apparaît encore défavorable aux médecins: "Il faut aussi que les médecins trouvent leur intérêt à cela, et donc je cherche une formule gagnant-gagnant". Cette solution est d'ores et déjà accessible aux 130 000 professionnels de santé, dont de nombreux médecins libéraux, qui pratiquent aujourd'hui le tiers-payant.

Dernières nouvelles